« Les prix immobiliers à Toulouse devraient continuer à augmenter »

12 mai 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Avec des prix immobiliers abordables et une qualité de vie remarquable, Toulouse séduit de plus en plus d’acheteurs et d'investisseurs. Découvrons avec Alexandra Mamert, directrice de l’agence Paladia Immo, l’état du marché immobilier de la ville rose après une année marquée par la crise sanitaire. 

Image
« Les prix immobiliers à Toulouse devraient continuer à augmenter »
L’hyper-centre toulousain reste un quartier très prisé. © S. Pech - Shutterstock

Quelles ont été les principales conséquences de la crise sanitaire sur votre marché immobilier ?

La crise sanitaire a engendré une certaine incertitude sur l’avenir et amputé le budget de certains acheteurs. Ces derniers ont parfois reporté leur projet. En revanche, certaines personnes qui disposaient d’une épargne importante, ont décidé de se sécuriser en investissant dans l’immobilier. Nous avons ainsi reçu des demandes plus importantes de la part des investisseurs. 

Quelle est la situation du marché locatif de Toulouse ?

Nous observons trois phénomènes. Le premier est que la location de courte durée a ralenti sur Toulouse. Des appartements auparavant loués à la nuitée ont donc été mis sur le marché classique par leurs propriétaires. Cela a augmenté le nombre de biens de petites surfaces essentiellement disponibles à la location sur notre secteur. Le second phénomène concerne les taux d’emprunt très attractifs qui incitent à acheter plutôt qu’à louer un bien. Enfin, contrairement à la transaction, le marché toulousain de la location des appartements de petites surfaces a plutôt souffert des conséquences de la crise sanitaire. La mise en place des cours en distanciel pour les étudiants a incité ces derniers à quitter leur logement et fait chuter la demande de location pour les petites surfaces. La vacance locative des petites surfaces est aujourd’hui plus importante.

Le prix au mètre carré à Toulouse est de 3 300 €, environ.

Les prix immobiliers toulousains ont-ils été impactés par la crise sanitaire ?

Nous n’observons pas de baisse. Les prix se sont stabilisés dans l’ensemble. Dans certains quartiers ou pour certains biens, nous constatons même une augmentation. Par exemple, un appartement avec terrasse peut se vendre aujourd’hui un peu plus cher qu’auparavant, justement parce qu’il offre un extérieur très prisé des acheteurs. Nous estimons que le marché toulousain dispose encore d’une marge d’augmentation des prix au mètre carré. Cela est d’autant plus vrai que la demande reste forte et que l’offre ne permet pas d’y répondre pleinement.

Quels sont vos conseils pour une personne souhaitant acheter, vendre ou investir à Toulouse ?

Le premier conseil est de s’adresser à un agent immobilier qui connaît bien le marché toulousain. Pour acheter, il faut un professionnel qui soit réactif car les biens au prix du marché se vendent rapidement. Il faut donc être en mesure de visiter le logement dès la mise en vente. Les acheteurs potentiels doivent également avoir consulté un banquier ou un courtier en crédit avant de débuter leur recherche. Définir son budget et sa capacité d’endettement est essentiel. Les banques sont vigilantes pour accorder les prêts, notamment en respectant le taux d’endettement. Il faut donc bien se renseigner au préalable. Pour vendre, il faut également sélectionner un agent immobilier proposant des services complets et opter pour un mandat exclusif, afin de créer l’engouement autour du bien et d’en maîtriser la commercialisation. C’est la recette gagnante pour vendre au meilleur prix et dans les meilleurs délais.

Quelles sont les perspectives d’évolution du marché pour 2021 ?

Il devrait se maintenir car il repose sur des bases solides. En effet, nous constatons au quotidien que la demande pour l’hyper-centre de Toulouse est toujours très forte

Estimer gratuitement votre bien en 2 min
Image portrait
Image
Alexandra Mamert, Directrice PALADIA Immo
PALADIA Immo, 11 Rue Paul Vidal, 31000 TOULOUSE
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !