« À Rouen, l’envol des prix dans le neuf va forcément impacter les prix dans l’ancien »

27 mai 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Emmanuel Siraj, directeur de Magenta Immo, nous dresse l’état du marché immobilier de Rouen. Sa ville connaît une forte augmentation des prix dans le neuf, bousculant les projets des particuliers qui se replient sur le marché de l’ancien.

Image
maisons-colombage-rouen-seloger
À Rouen, les étudiants boostent le marché de la location et les opportunités pour les investisseurs. © Catarina Belova – Shutterstock

Quels sont les secteurs de Rouen les plus prisés ?

La ville est traversée, et donc séparée en deux, par la Seine. La rive droite est un très bon quartier qui rassure les clients y faisant l’acquisition d’un bien. Pour eux, c’est la garantie de ne rencontrer aucune embûche s’ils souhaitent revendre leur logement dans le futur. Pour autant, au vu des prix pratiqués dans ce secteur, les acheteurs tendent à se rabattre sur la rive gauche. Elle présente, en effet, l’avantage de proposer des prix bien plus abordables. La demande est très forte, surtout autour du Jardin des Plantes et dans les rues situées autour de la place Saint-Clément. Le centre-ville de Rouen, délimité par les boulevards des Belges, de la Marne et de la République, est aussi particulièrement recherché. C’est le cœur névralgique de la ville à la fois commerçante et animée. Le quartier de la gare rencontre également un grand succès, notamment auprès des actifs qui empruntent le train quotidiennement pour se rendre dans la capitale.

Quelles sont les spécificités du marché locatif rouennais ?

Rouen est une ville étudiante et la demande en logements à louer y est forte et le marché locatif fonctionne très bien. Le centre-ville est particulièrement convoité par les investisseurs, qui pourront louer leur bien facilement aux nombreux étudiants des facultés de droit ou de médecine. Malheureusement, l’offre demeure inférieure à la demande et les appartements à louer ne restent jamais bien longtemps sur le marché. La vacance entre deux locataires est donc très réduite.

Le prix immobilier à Rouen est de 2 736 €/m2.

Quelles sont les conséquences de la crise sanitaire sur le marché rouennais ?

En vérité, nous n’avons pas ressenti d’effets particuliers de la pandémie. Les années 2020 et 2021 ont été très dynamiques. Aujourd’hui, si l’on assiste à une forme de ralentissement des transactions et à une hausse des prix dans le neuf, c’est surtout à cause du contexte ukrainien et des élections présidentielles qui paralysent le marché.

Quels conseils donner à un futur acheteur ?

En premier lieu de se faire accompagner par un professionnel. Il faut être épaulé par un expert du secteur pour bénéficier des meilleurs conseils et ainsi voir aboutir son projet. En fonction de son budget, il est également impératif de choisir l’emplacement de son bien avec le plus grand soin. Le secteur est un critère essentiel pour un projet immobilier réussi. La facilité d’accès et la présence de stations de bus ou de métro sont des facteurs décisifs, notamment pour les actifs et les familles avec des enfants scolarisés. Enfin, je dirais qu’en raison de l’actualité, les acquéreurs ont toutes les raisons de se dépêcher pour acheter. Si les prix du neuf continuent à grimper comme c'est le cas aujourd’hui, ils vont devenir exorbitants. De même, si la demande se rabat sur l’ancien, les prix vont mécaniquement avoir tendance à augmenter sous la pression. Tous les voyants sont donc au vert pour concrétiser un projet rapidement.

Image portrait
Image
emmanuel-siraj
Emmanuel Siraj
Magenta Immo, 5 avenue Champlain, 76100 Rouen
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !