« La tension immobilière est forte à Léognan et à La Brède, au sud de Bordeaux »

24 mar 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Les acquéreurs sont nombreux à rechercher un logement dans la périphérie bordelaise et, notamment, dans le sud de la ville. L’offre de biens à vendre est toutefois insuffisante pour répondre à cette forte demande comme le constate chaque jour Vincent Jarasse, de l’Immobilière des Vignes.

Image
maison-la-brede-seloger
À moins de 20 km de Bordeaux, La Brède offre une excellente qualité de vie. © Ally Foster – Shutterstock

Quelle est la tendance immobilière au sud de Bordeaux ?

Nous sommes sur un marché immobilier qui témoigne d’un fort dynamisme. La demande est en constante progression depuis plus de 10 ans sur le secteur. Parallèlement, nous disposons de peu de biens disponibles à la vente, ce qui accentue la tension immobilière. Après une importante hausse au cours de ces cinq dernières années, les prix semblent se stabiliser.

La crise sanitaire a-t-elle impacté le marché dans votre secteur ?

Nous n’avons pas constaté d’effet de la crise sanitaire sur le marché local. Pas plus que durant la crise financière de 2008, du reste. Le marché immobilier a poursuivi sa progression en attirant une clientèle variée et composée de primo-accédants, de retraités ou encore de salariés en situation de mutation.

Le prix immobilier à La Brède est de 3 162 €/m2

Quelles villes les acquéreurs ciblent-ils en priorité ?

La demande immobilière est forte sur Léognan et sur La Brède. À moins de 30 minutes au sud de Bordeaux, celles-ci offrent à leurs habitants de très nombreuses commodités au sein de bourgs dynamiques.

Quels sont les secteurs à fort potentiel ?

Les acheteurs peuvent trouver de belles opportunités à Martillac et Saucats. Ces villes, à taille humaine, offrent des prix qui restent attractifs.

En combien de temps un logement se vend-il sur votre secteur ?

De manière générale, un bien affiché à un prix de vente conforme à celui du marché se vend en moins d’un mois.

Comment se porte le marché locatif ?

Il est tout aussi dynamique que l'est celui de la transaction. Nous sommes face à une demande locative importante mais aussi à une pénurie de l’offre.

Quels sont les loyers au sud de Bordeaux ?

Les appartements F3 se louent autour de 800 €. Pour la location d’une maison avec trois chambres, il faut prévoir environ 1 100 € et de 1 800 à 2 000 € pour disposer de plus de cinq chambres.

Un conseil pour acheter sur ce marché immobilier tendu ?

Il est essentiel de valider son enveloppe financière avant de se lancer dans les visites. De plus, l’idéal est de cibler en amont des villes dans lesquelles on se sent bien pour optimiser sa recherche.

Le printemps est-il propice à la vente de son logement ?

Il n’y a pas réellement de moments privilégiés pour mettre en vente son logement, car la demande est forte toute l’année. Cependant, force est de constater que c’est au printemps que les salariés mutés recherchent des biens et cela peut permettre de vendre plus rapidement.

Comment envisagez-vous l'avenir, en termes d'immobilier ?

Nous sommes optimistes, car les indicateurs sont encourageants depuis le début de l’année après un excellent bilan en 2021. Il est toutefois difficile de se prononcer, car de nombreux évènements en cours ou à venir peuvent affecter le marché comme les élections présidentielles ou encore le conflit en Ukraine.

Pouvez-vous nous présenter votre agence ?

Agence à taille humaine, L’Immobilière des Vignes est spécialisée dans les transactions et les locations dans un large périmètre au sud de Bordeaux. Nous proposons à nos clients un accompagnement personnalisé pour mener à bien leur projet immobilier.  

Image portrait
Image
Vincent Jarasse - L'Immobilière des Vignes
Vincent Jarasse
L’Immobilière des Vignes, Place Marcel Vayssière, 33650 Martillac
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils

A la une !