Les 9 étapes pour louer son bien entre particuliers

Vous souhaitez louer votre bien immobilier entre particuliers ? Pas de problème, SeLoger vous donne les clés pour mener à bien votre projet. Suivez le guide...

1. Rédigez une annonce attractive pour louer votre bien immobilier

Aujourd’hui, il est facile d’accéder à des conseils et des plates-formes permettant de mettre un bien en location. Il vous suffit de rédiger une annonce immobilière attractive, de prendre quelques photos avantageuses du bien, et de le publier sur un site d’annonces en ligne. Pour rédiger l’annonce, prenez votre temps, et contentez-vous de décrire le logement de façon exhaustive, en suivant ces quelques indications :

  • Le type de logement.
  • La surface.
  • Le nombre de pièces et de chambres.
  • La présence ou non d’un espace extérieur et une brève description.
  • Les équipements mis à la disposition du locataire.

Bon à savoir

Louer son bien entre particulier permet de réaliser des économies importantes.

2. Réalisez de belles photos pour valoriser votre annonce

Pour les photos, n’oubliez pas d’apporter un maximum de luminosité, ouvrez tous les volets, rangez autant que possible s’il s’agit d’un logement loué meublé, et idéalement, entreposez une plante dans chaque pièce pour rendre les photos plus attractives.

Conseils SeLoger

Vous êtes propriétaire et vous désirez louer votre bien, déposez une annonce sur SeLoger.

3. Réalisez les diagnostics immobiliers obligatoires pour une location

Vous allez devoir fournir des diagnostics obligatoires au locataire, qui seront annexés au bail de location. Leur nombre varie selon les cas :

  • Le DPE (Diagnostic de Performance Energétique).
  • L’ERNMT (Etat des Risques Naturels, Miniers et Technologiques).
  • Le CREP (Constat de Risque d’Exposition au Plomb), qui doit être effectué si le permis de construire est antérieur au 1er janvier 1949.
  • Le Diagnostic Termites si votre bien est situé dans une zone classée à risque.
  • Le Diagnostic de l’état de l’installation intérieure d’électricité et de gaz pour les beaux signés depuis le 1er juillet 2017 ou janvier 2018 selon les cas.

Il vous suffit de faire appel à un professionnel certifié, et ce dernier pourra établir les diagnostics indiqués.

4. Louer un appartement entre particulier : fixez le prix du loyer

Fixer le loyer du logement nécessite d’étudier le marché immobilier locatif de la ville où se situe le bien. Comparez les différentes annonces de logements similaires et situés dans le même quartier, cela vous donnera un aperçu fiable et précis. N’oubliez pas de tenir compte de la surface du bien, du caractère meublé ou non du logement, du nombre de pièces, de l’état général, des équipements, etc.

Quid de l'encadrement des loyer ? 

La loi n°2018-1021 du 23 novembre 2018 dite loi « ELAN » réintroduit ce mécanisme à titre expérimental. Pas encore en vigueur, son application dépend de la publication d’arrêtés préfectoraux qui devraient s’appliquer d’ici l’été 2019. Le gouvernement a, en effet, autorisé la ville de Paris à réintroduire l’encadrement des loyers sur l’ensemble de son territoire.

5. Choisissez votre locataire en toute objectivité

Louer son logement entre particulier signifie également faire le choix d’un locataire pour occuper le logement. Pour ce faire, vous allez commencer par recueillir et comparer un maximum de candidatures. Commencez par ne retenir que ceux qui vous ont fourni un dossier complet, c’est déjà un gage de sérieux. Etudiez également leurs revenus, ces derniers doivent idéalement représenter trois fois le montant du loyer, ou s’en rapprocher au maximum. Les garanties sont également à prendre en compte : les locataires apportent-ils un garant ? Ont-ils fait appel à un garant institutionnel en ligne ? N'oubliez pas de faire confiance à votre feeling : un locataire agréable, poli, souriant et ponctuel sera certainement plus fiable et respectueux des lieux, et il saura faire preuve de savoir-vivre au sein de l’immeuble.

Documents obligatoires pour un dossier de location

Bon à savoir

Vous pouvez demander certaines pièces au locataire, tels qu’un justificatif d’identité, le contrat de travail, les 3 derniers bulletins de salaire, le dernier avis d’imposition et les 3 dernières quittances de loyer du dernier logement occupé.

6. Signez le bail d'habitation et effectuez l'état des lieux d'entrée

Vous allez devoir rédiger un bail pour matérialiser votre accord avec le locataire et fixer les règles de la location, les droits et les devoirs de chacun. Le bail ne peut pas être rédigé de façon arbitraire : il s’agit d’un document encadré et qui doit contenir certaines mentions légales. Mais pour plus de sécurité, vous pouvez simplement vous tourner vers un bail-type rédigé dans les règles de l’art. A la suite du bail, vous allez effectuer l’état des lieux d’entrée durant lequel il est important d’inspecter chaque pièce et de tout mettre à l’écrit, afin d’éviter les conflits à la fin du bail.

Préavis logement vide résidence principale

7. La réparation et les travaux en cours de bail

En tant que propriétaire, vous allez devoir entretenir le logement et le maintenir aux normes. A ce titre, sachez que le locataire doit, pour sa part, se charger de l’entretien courant du logement : il doit par exemple remplacer un carreau de carrelage cassé, graisser les gonds de porte, etc. De votre côté, vous devez vous charger des gros travaux tels que la remise en état du logement, le remplacement d’une moquette dégradée à cause de l’usure normale, réparer un défaut de construction ou en cas de catastrophe naturelle, etc.

Obligations du locataire & du propriétaire

Télécharger l'intégralité de notre guide « Réparations locatives ».

8. Anticipez les éventuels loyers impayés

Pensez à anticiper les loyers impayés et à vous protéger, en souscrivant par exemple une garantie loyers impayés (GLI). Si le locataire cesse de payer son loyer, l’assurance vous versera alors les mensualités impayées. De plus, la GLI garantit également les dégradations faites dans le logement : si un locataire endommage votre bien, l’assurance vous couvrira alors pour que vous puissiez entreprendre les réparations nécessaires.

Bon à savoir

Pensez également aux garants institutionnels en ligne tels que Youse : certains d’entre eux prélèvent le loyer tous les mois et vous le reversent, ce qui évite les loyers impayés.

9. Gérez la fin du bail de location et l'état des lieux de sortie

Lorsque le locataire souhaite partir du logement, il doit respecter un délai de préavis qui est fixé selon le type de bail. Au moment de son départ, vous allez simplement effectuer l’état des lieux de sortie, durant lequel vous allez observer l’état du logement et le comparer avec ce qui avait été inscrit dans l’état des lieux d’entrée. Si le locataire a endommagé le logement ou ses équipements, vous pourrez alors retenir tout ou partie du dépôt de garantie versé au début de la location, en fournissant les justificatifs permettant d’appuyer cette retenue, tels que des devis de professionnels ou des factures.

Téléchargez un modèle d’état des lieux pour un logement non meublé

https://edito.seloger.com/sites/default/files/article/image/telecharger_modele_lettre.png