Propriétaire ou agence immobilière : les solutions pour faire face aux impayés

L’une des plus grandes craintes des propriétaires des logements en location est bien entendu le loyer impayé. Pourtant, des solutions existent pour se prémunir de ce risque de loyers impayés, ainsi que des solutions à l’amiable et des procédures, en l’absence de garantie.

Ayez recours aux organismes de garantie locative

Si vous êtes propriétaire d’un logement en location, l’une des solutions les plus fiables aujourd’hui pour vous prémunir du risque de loyers impayés, consiste à vous tourner vers un garant institutionnel, comme Youse, qui se porte caution pour le compte de votre locataire après avoir minutieusement étudié son dossier et sa solvabilité. Votre candidat à la location peut faire sa demande de garant en ligne et reçoit une réponse en quelques heures. Le garant se porte caution pour votre locataire, et cela vous apporte une sécurité infaillible contre les loyers impayés, d’autant que cet organisme offre également un service qui vous protège efficacement contre les loyers impayés, puisqu’il prélève lui-même le loyer directement sur le compte du locataire chaque mois, et vous le reverse. Pour le propriétaire ou l’agence immobilière, c’est totalement gratuit, car c’est le locataire qui verse une cotisation mensuelle sur son loyer pour ce service.

Bon à savoir

Le versement du loyer assuré par le garant tel que Youse, vous apporte la garantie d’un loyer versé chaque mois sans exception.

Les solutions traditionnelles pour se prémunir des loyers impayés

Vous pouvez également vous tourner vers des solutions plus classiques pour faire face aux loyers impayés, à commencer par la souscription à une garantie loyers impayés (GLI). Cette garantie est souscrite auprès d’une assurance, moyennant une cotisation. Celle-ci permet également de garantir les dégradations qui pourraient être causées dans le logement. Parfois, cette garantie prévoit également la prise en charge d’une éventuelle action en justice. Notez que le locataire doit être considéré comme solvable pour que la GLI couvre le propriétaire. Mais vous pouvez également demander au locataire d’apporter lui-même un garant, qui sera un proche, membre de la famille ou ami, et qui assurera le versement des loyers à la place du locataire en cas de défaillance de sa part. Enfin, Action Logement propose aux propriétaire la Garantie Visale, qui couvre les loyers impayés durant 3 ans, dans la limite de 36 mensualités. Le loyer ne doit cependant pas excéder 1 500 € à Paris, et 1 300 € partout ailleurs en France. Notez que la Garantie Visale ne peut être souscrite que si le locataire présente certaines caractéristiques (salarié de plus de 30 ans, ou moins de 30 ans salarié, étudiant, chômeur, fonctionnaire, etc).

Bon à savoir

Vous êtes propriétaire et vous désirez louer votre bien, déposez une annonce sur SeLoger.

Téléchargez un modèle de lettre pour récupérer les loyers impayés

Modèle de lettre recouvrement impayés

Comment faire face à des impayés en l’absence de garantie ?

Si vous n’avez pas pu vous prémunir du risque d’impayés et que votre locataire a cessé de verser ses loyers, vous pouvez commencer par envisager une solution amiable. En commençant par envoyer un courrier au locataire, puis en essayant de discuter avec lui. S’il rencontre des difficultés financières, prévoyez éventuellement un plan d’apurement, ce qui va consister à étaler sa dette dans le temps. Mais si la situation s’aggrave et que la communication ne fonctionne plus, vous pouvez mettre en demeure le locataire de payer son loyer, et faire une demande d’injonction de payer auprès du tribunal d’instance. Cette demande vous permet d’obtenir rapidement une décision judiciaire à titre exécutoire.

Bon à savoir

Si le juge ordonne au locataire de payer les loyers qu’il vous doit et que le locataire ne répond pas, vous pouvez faire appel à un huissier pour faire saisir ses comptes bancaires, ses rémunérations ou ses biens.