Quelles sont les modalités de facturation des charges en location meublée ?

Quelles sont les modalités de facturation des charges en location meublée ?

Dans le cadre d’une location meublée, soumise à la loi du 6 juillet 1989, les charges récupérables peuvent être facturées au locataire sous forme d’une provision ou d’un forfait.

En location meublée, les charges peuvent être facturées par provisions

En location meublée, les charges locatives peuvent donner lieu au versement de provisions chaque mois en même temps que le loyer. Elles doivent, dans ce cas, faire l'objet d'une régularisation annuelle. Un mois avant cette régularisation, le bailleur en communique au locataire le décompte par nature de charges ainsi que, dans les immeubles collectifs, le mode de répartition entre les locataires. Sachez que le propriétaire doit, durant six mois à compter de l'envoi de ce décompte, tenir à la disposition du locataire, dans des conditions normales les pièces justificatives. Depuis le 1er septembre 2015, le propriétaire doit transmettre au locataire qui en fait la demande le récapitulatif des charges du logement par voie dématérialisée ou par voie postale.

Bon à savoir

Les demandes de provisions sont justifiées par la communication de résultats antérieurs arrêtés lors de la précédente régularisation et, lorsque l'immeuble est soumis au statut de la copropriété ou lorsque le bailleur est une personne morale, par le budget prévisionnel.

Mais elles peuvent aussi être facturées par forfait

C’est une autre possibilité de facturation des charges locatives. Le forfait est versé simultanément au loyer. Il ne peut donner lieu à aucun complément ni à aucune régularisation ultérieure. Le montant du forfait des charges peut toutefois être révisé chaque année aux mêmes conditions que le loyer principal. Faites attention, ce montant ne peut pas être manifestement disproportionné au regard des charges dont le locataire ou, le cas échéant, le précédent locataire se serait acquitté. Le forfait des charges n’est possible que dans le cadre d’un bail meublé ou d’une colocation.

Références juridiques

  • Articles 23 et 25-10 de al loi n°89-462 du 6 juillet 1989.