Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Regroupez vos crédits pour faciliter vos remboursements

Regrouper tous ses crédits pour rééquilibrer son budget ? Cette solution peut être avantageuse et envisagée dans plusieurs cas. Le rachat de crédit permet alors de n’avoir qu’une seule mensualité globale de remboursement.

Regroupez vos crédits pour faciliter vos remboursements

Sommaire

Rachat de crédit : les avantages 

Le rachat ou regroupement de crédits consiste à fusionner tous ses crédits pour n’en faire qu’un. Prêt immobilier, crédit à la consommation, emprunt personnel ou professionnel sont rassemblés, avec à la clé une mensualité de remboursement unique chaque mois. Le rachat est possible quel que soit leur taux d’intérêt ou la durée des crédits initiaux.

Le principal avantage d’un rachat de crédit est de faciliter les remboursements en simplifiant et en assouplissant votre gestion et même parfois éviter le surendettement. Le regroupement permet en effet un allégement des charges mensuelles car elles sont recalculées selon de nouveaux délais. Elles deviennent ainsi plus adaptées à vos moyens du moment et vous laisseront même la possibilité d’avoir un peu de trésorerie. C’est également pratique et simplifie la gestion au quotidien de votre budget car il ne demeure qu’une mensualité globale qui regroupe les précédentes. 

Le regroupement de crédit permet aussi de diminuer le coût des assurances de prêt. En effet, plus besoin de cumuler plusieurs assurances d’emprunt obligatoires. Avec un seul crédit, une seule assurance suffit ! 

Attention, le rachat de crédit entraîne en contrepartie un allongement de la durée de remboursement, ce qui a pour effet d’augmenter le coût total du crédit. Comme pour tout type de dossier financier, il vous sera demandé des frais de dossier, qui varient entre 1 et 7 % du montant racheté. Il peut également y avoir des pénalités de remboursement et des frais de garantie (hypothèque, assurance de prêt…) ou encore des frais de courtage si vous vous adressez à un courtier.

Bon à savoir

Depuis le 1er janvier 2021, le taux d’endettement dû à des crédits en cours ne doit pas dépasser le seuil de 35 % de vos revenus (assurance de prêt comprise). Votre rachat de crédit peut donc être refusé si ce taux est plus important.

À qui s’adresser pour un rachat de crédit ?

Pour racheter vos crédits, vous pouvez vous adresser à votre banque, puis faire jouer la concurrence avec d’autres établissements. Certains sont spécialisés dans les produits comprenant une garantie hypothèque , d’autres tournés vers le rachat de prêts à la consommation sans caution ni hypothèque. Notez qu’en général, un établissement n’accepte pas un rachat pour des crédits arrivant bientôt à échéance.

Passer par un courtier pour regrouper ses crédits peut être un avantage car ce professionnel, avec son expertise et son expérience, va jouer les intermédiaires auprès des banques et des organismes financiers afin d’obtenir le meilleur taux possible. En échange de ses services, le courtier n’est rémunéré que si la conclusion du contrat prend effet et le montant du mandat est inclus dans le financement donc lissé avec le remboursement. Il peut cependant vous facturer des frais annexes mais ceux-ci doivent être connus à l’avance et être négociables. Ils peuvent représenter de 1 à 9 % du montant racheté.

Bon à savoir

Les banques, les établissements de crédit et les courtiers vous proposent des simulateurs de regroupement de crédits en ligne qui vous permettent de comparer les différentes propositions.

Quel est le coût réel d’un rachat de crédit ?

Pour calculer le coût d’un rachat de crédit plusieurs paramètres sont à prendre en compte :

  • Le capital restant dû ou la somme des emprunts non remboursés à la date du rachat.
  • Les frais de sortie ou indemnités de remboursement anticipé (IRA) pouvant représenter 3 % du capital restant dû ou 6 mois d’intérêts.
  • Les frais de dossier (entre 1 et 7 % du montant racheté).
  • La garantie du nouveau prêt qui varie en fonction des établissements, avec parfois la demande d’une prise d’hypothèque (2 % du montant du prêt de frais d’hypothèque et 0,715 % du capital emprunté pour la taxe de publicité foncière).
  • L’assurance quand il s’agit de crédits immobiliers.

Il est également important de noter que l’intérêt d’un rachat de crédit ne réside pas que dans le taux. Il faut aussi considérer l’assurance et le service proposé. En effet, un taux très bas peut cacher une assurance coûteuse. Le devoir de conseil d’un organisme financier est aussi très important pour obtenir l’offre la mieux adaptée à ses besoins. 

Plus de conseils :