Salariés du privé : vous avez peut-être droit au Prêt Action Logement

Salariés du privé : vous avez peut-être droit au Prêt Action Logement

Si vous êtes salarié du privé, il se peut que vous pouviez bénéficier du Prêt Action Logement. Ce crédit peut financer jusqu'à 30 % du coût total de votre résidence principale.

Le Prêt Action Logement, une aide financière pour les salariés du privé

Pour pouvoir bénéficier du Prêt Action Logement anciennement appelé 1 % Logement, vous devez remplir un certain nombre de conditions :

  • Vous devez tout d’abord être salarié d’une entreprise du secteur privé non agricole, qui emploie 10 salariés minimum, ou bien être retraité depuis moins de 5 ans d’une entreprise répondant à ces mêmes caractéristiques.
  • Vous devez justifier d’un revenu fiscal de l’année n-2 ou n-1 inférieur aux plafonds définis pour le prêt locatif intermédiaire.
  • Vous devez être primo-accédant, ce qui signifie que vous ne devez pas avoir déjà été propriétaire de votre logement, sauf exception pour les salariés en mobilité professionnelle, qui peuvent bénéficier du Prêt Action Logement même s’ils ne sont pas primo-accédants.
  • Le logement que vous allez acquérir doit constituer votre résidence principale.

Bon à savoir

Sachez que depuis le 9 mars 2015, vous pouvez bénéficier de 20 % maximum du prêt sans répondre aux conditions de ressources définies.

Avec le Prêt Action logement, financez un logement neuf ou ancien

Le Prêt Action Logement peut non seulement vous permettre de financer l’acquisition d’un logement neuf mais aussi celle d’un logement ancien. Il est également possible d'acquérir un terrain dans l’objectif d’y faire construire votre maison individuelle, à condition que la construction intervienne dans un délai de 4 ans suivant l’achat. Quoi qu’il en soit, le logement que vous allez acquérir ou faire construire doit répondre à des conditions écologiques. Un logement neuf devra respecter la norme RT 2012, et un logement ancien devra présenter un DPE (diagnostic de performance énergétique) compris entre A et D. Enfin, sachez que vous pouvez également financer des opérations immobilières atypiques :

  • Vous pouvez racheter la part indivise de votre ex-conjoint à la suite d’un divorce, également appelé rachat de soulte.
  • Si vous êtes propriétaire indivis d’une résidence principale, vous pouvez racheter l’intégralité des parts des autres indivisaires à l’aide du Prêt Action Logement.
  • Vous pouvez acquérir un logement vendu en viager, à condition que le logement constitue votre résidence principale.

Chiffres clés

14 millions de salariés répartis dans 220 000 entreprises peuvent prétendre au Prêt Action Logement.

Empruntez au taux de 1 % sur 20 ans maximum

Le Prêt Action Logement vous permet d’emprunter au taux de 1 % sur une durée de 20 ans maximum. Cependant, ce prêt ne doit pas représenter plus de 30 % du coût total de votre achat immobilier, et le montant que vous allez obtenir dépend également du lieu dans lequel se trouve le bien que vous allez acquérir :

  • En zone A, vous obtiendrez un prêt compris entre 15 000 et 25 000 €.
  • En zone B1, vous obtiendrez un prêt compris entre 15 000 et 20 000 €.
  • En zone B2, vous obtiendrez un prêt compris entre 7 000 et 15 000 €.
  • En zone C, vous obtiendrez un prêt compris entre 7 000 et 10 000 €.

Attention, ces montants peuvent être majorés sous certaines conditions : si par exemple vous réalisez des travaux d’accessibilité dans le logement, vous obtiendrez alors une majoration de 50 % du montant des travaux dans la limite de 16 000 €, et en cas de mobilité professionnelle, vous obtiendrez une majoration de 5 000 €.

  • Vidéo : Le Prêt Action Logement finance jusqu'à 30 % votre résidence principale

Bon à savoir

Pour bénéficier du Prêt Action Logement, vous devez obtenir au préalable l’accord de votre employeur. Selon la société dans laquelle vous travaillez, vous devez adresser votre demande de prêt au service logement, à la direction des ressources humaines ou directement à votre employeur.