L'éco-PTZ pour vos travaux de rénovation énergétique

L'éco-PTZ pour vos travaux de rénovation énergétique

L’éco-PTZ est un prêt sans intérêt accordé aux propriétaires pour financer les travaux de rénovation énergétique de leur résidence principale. Il faut respecter certaines conditions pour être éligible. Pouvez-vous en bénéficier et comment l’obtenir ?

L'éco-PTZ pour vos travaux de rénovation énergétique

L’éco-prêt à taux zéro : une aide à la rénovation énergétique

L’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ est un prêt accordé aux propriétaires pour financer les travaux de rénovation énergétique entrepris dans leur résidence principale. Accordé sans conditions de ressources et disponible jusqu’au 31 décembre 2021, cette aide est réservée aux propriétaires occupants, aux propriétaires loueurs ou aux syndics de copropriété. L’éco-PTZ peut être souscrit auprès d’une des 20 banques ayant signé une convention avec l’État. Le 1er juillet 2019, l'éco-PTZ a été étendu à tous les logements achevés depuis plus de 2 ans. Auparavant, il était réservé aux logements construits avant le 1er janvier 1990. Précisons que l'éco-PTZ est cumulable avec d’autres dispositifs, comme le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE), les aides de l’agence nationale de l’habitat (Anah), les subventions des collectivités territoriales ou encore la prime énergie.

Eco ptz pour financer vos travaux de rénovation énergétique

Bon à savoir

Le montant maximum d'un éco-prêt à taux zéro est de 30 000 €. Il varie selon les travaux réalisés dans la résidence principale du bénéficiaire.

L’éco-PTZ : quels travaux pour bénéficier du dispositif ?

Seuls les travaux qui apportent une amélioration significative de l’efficacité énergétique du logement sont éligibles au dispositif :

  • isolation thermique de la toiture.
  • isolation thermique des murs extérieurs.
  • isolation thermique des fenêtres et portes extérieures.
  • installation ou remplacement de systèmes de chauffage ou de production d'eau chaude sanitaire.
  • installation d'équipements de chauffage utilisant une source d'énergie renouvelable ou d'équipements de production d'eau chaude sanitaire utilisant une source d'énergie renouvelable.
  • Travaux d'isolation des bas planchers.

Il est désormais possible d'obtenir un éco-PTZ pour une seule opération. Auparavant, un bouquet de plusieurs travaux était nécessaire pour en bénéficier. Pour être éligibles, il faut toutefois que les travaux soient effectués par un artisan ou une entreprise du bâtiment détenant la mention RGE (Reconnu garant de l’environnement).

Bon à savoir

Le montant maximal de l’éco-PTZ est de 20 000 € si les travaux ont donné lieu à une aide accordée par l'Agence nationale de l'habitat (Anah) pour lutter contre la précarité énergétique.

Éco-PTZ : comment ça marche ?

Le montant de l’éco-PTZ est de 30 000 € maximum. Dans le détail, il atteint 10 000 € pour la réalisation d'une seule catégorie de travaux éligibles, 20 000 € pour un bouquet de 2 travaux et 30 000 € pour un bouquet de 3 travaux. Le bénéficiaire dispose d’un délai de 3 ans maximum à partir de la date d'émission de l’offre de prêt pour réaliser ses travaux. A la fin de ses travaux, il devra transmettre à sa banque le formulaire type « facture » accompagné de tous les éléments justifiant que les travaux ont été réalisés. La durée de remboursement a été uniformisée à 15 ans pour tous les éco-PTZ. Auparavant, elle était fixée à 10 ans et pouvait être portée à 15 ans pour les travaux de rénovation les plus lourds. De plus, il est désormais possible de recourir à un second éco-PTZ (éco-PTZ complémentaire) pour un même logement dans les 5 ans suivant l'émission du premier, sous réserve que la somme des deux éco-PTZ n'excède pas 30 000 €.

Bon à savoir

Depuis le 1er juillet 2019, il est possible de recourir à un éco-PTZ complémentaire dans un délai porté à 5 ans.