Les marges de négociation dans l'immobilier restent peu élevées

Les marges de négociation restent basses avec une moyenne de 4,5 % du prix de vente. © Nadiyka
partage(s)

Écrasées par la pression des prix immobiliers en forte hausse, les marges de négociation - dont le niveau reste faible - n'ont d'autre choix que de jouer le statu quo. Petit tour d’horizon des marges de négociation qui sont pratiquées dans l’hexagone. 

Des marges de négociation inhabituellement basses pour la saison

Comme le montrent les informations qu’a compilées le baromètre LPI-SeLoger, les marges de négociation - dont le niveau est inhabituellement bas pour la saison - restent stables. Il faut dire qu’immobilièrement parlant, cet hiver détone. En effet, loin de se calmer, le marché de l’immobilier fait au contraire preuve d’une activité inhabituelle. Quant aux prix signés des logements (c’est-à-dire les prix relevés au moment de la signature du compromis), ils continuent de grimper un peu partout en France, que ce soit dans le neuf (+ 2,4 % sur douze mois / + 0,6 % au trimestre) comme dans l’ancien (+ 3,3 % / + 0,8 %). C’est cette hausse des prix, associée à une forte demande, qui neutralise en quelque sorte les marges de négociation et fait que leur niveau reste globalement peu élevé. 

  • Région par région, les marges de négociation d'un bien immobilier

negociation prix immobilier france seloger mars 2017

8 % de ristourne si vous achetez votre maison en région Centre-Val de Loire

Le niveau des marges de négociation étant inversement proportionnel à la demande en matière de logements, moins le marché immobilier sera actif, plus les ristournes concédées par les vendeurs pourront être conséquentes. C’est le cas en région Centre-Val de Loire où l’offre en terme d’immobilier tend à excéder la demande. En résultent des marges de négociation importantes : de l’ordre de 8,7 % de son prix de vente pour une maison ou encore de 7,4 % pour un appartement. Les acheteurs se trouvent aussi en position de force en Basse-Normandie (6,1 % de réduction en moyenne pour une maison et 7,8 % pour un appartement) ainsi que dans le Nord-Pas-de-Calais (6,5 % / 4,6 %).

Bon à savoir

  • Tous logements confondus, la marge de négociation est de 4,5 %.

Seulement 2,5 % de rabais pour l’achat d’un appartement en Alsace

En revanche, dans les régions où la demande en termes de logement est importante, les marges de négociation se resserrent considérablement. Pour s’en convaincre, il suffit de jeter un coup d’œil au niveau des marges pratiquées en Île-de-France (4,2 % pour une maison / 2,5 % pour un appartement), en région Rhône-Alpes (4,2 % / 3,1 %) ou encore en Alsace (4,5 % / 2,5 %). 

Bon à savoir

  • La ristourne pouvant être obtenue pour une maison est en moyenne à 5 % de son prix de vente.  
  • Lors de l’achat d’un appartement, la réduction moyenne prix affiché/prix signé est d’environ 4,1 %.