Après avoir fortement baissé, les demandes de crédit immobilier repartent à la hausse !

Après avoir fortement  baissé, les demandes de crédit immobilier repartent à la hausse !

Avec des prix de l’immobilier qui repartent à la hausse, de nombreux acheteurs se précipitent pour profiter des taux d’emprunt toujours sous la barre symbolique des 2 %. Résultat : la demande augmente, après la forte baisse constatée cet été. 

Les taux de crédit ne devraient pas remonter avant 2018

Alors que le projet de réforme du logement sera débattu au Parlement dans les prochaines semaines, le courtier acecrédit.fr remarque une reprise des demandes de crédits et des simulations depuis quelques jours, « après un ralentissement assez marqué en juillet-août jusqu'au 10 septembre. » Pour Joël Boumendil, fondateur et PDG du courtier en crédit immobilier, et Frank Levy, Directeur général du groupe, « l'activité continue à être soutenue par des taux très bas et qui ne devraient pas remonter jusqu'à la fin de l'année », même si le manque d'offres commence à se fait sentir, en particulier à Paris et en Île-de-France. Par contre, les demandes de rachats et de renégociations de crédits, qui étaient encore nombreuses il y a quelques semaines, sont en légère baisse, même s'il reste un stock important.

  • Des taux immobiliers inférieurs à 2 % sur toutes les durées !

Taux Crédit France Septembre 2017
© Baromètreacecrédit.fr – Septembre 2017

Les primo-accédants représentent 20 % des emprunteurs

En septembre, les conditions d’emprunt sont toujours très favorables aux acheteurs, avec des taux inférieurs à 2 % sur toutes les durées : 1,05 % sur 10 ans, 1,40 % sur 15 ans, 1,50 % sur 20 ans et 1,80 % sur 25 ans. De plus, la part des primo-accédants parmi les emprunteurs reste importante, même si elle est en légère baisse, passant de 22 % à 20 % de juillet à septembre. Par ailleurs, nous pouvons constater des écarts sensibles entre l’Île-de-France et le reste de l’Hexagone, concernant le montant emprunté et la mensualité moyenne des emprunteurs. Ainsi, le montant moyen emprunté atteint 296 000 € dans la région parisienne, contre « seulement » 181 000 € en province. Du côté de la mensualité moyenne, elle s’élève à 1 467 euros (assurances comprises) en Île-de-France, contre 918 € dans l’ensemble des autres régions.

Montant Moyen Emprunté
Pour acheter, les franciliens doivent emprunter plus que les provinciaux. © Baromètreacecrédit.fr – Septembre 2017

Nous sommes satisfaits de voir que le gouvernement actuel souhaite faire avancer les choses en lançant une réforme importante sur la question du logement. »

Joël Boumendil, fondateur et PDG de acecrédit.fr, et Frank Levy, Directeur général du groupe.