Artisanat du bâtiment : une activité en hausse de 2,5 % en 2017 !

Artisanat du bâtiment : une activité en hausse de 2,5 % en 2017 !

L'activité de l'artisanat du bâtiment a progressé tout au long de l’année 2017 pour atteindre au final une croissance annuelle de 2,5 %. Les artisans et les petites entreprises du secteur se disent très optimistes pour 2018.

Artisanat du bâtiment : une embellie inégalée depuis 2011

Tout va bien pour les artisans du bâtiment ! Après avoir augmenté de 1,5 % en 2016, l'activité des artisans et des petites entreprises a encore progressé de 2,5 % en volume en 2017, a annoncé la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), dans un communiqué. Avec une croissance de 3,5 % sur le seul quatrième trimestre, le secteur a même connu une embellie inégalée depuis 2011. Ainsi, après « huit trimestres de hausse d'activité », la confédération table sur une année 2018 « bien orientée ». « Le contexte économique est globalement favorable à notre activité » se réjouit Patrick Liébus, président de la confédération. En effet, ces derniers mois, les taux d'intérêt sont restés attractifs et on a pu constater un « nombre de transactions historiquement important » sur le marché immobilier ancien, ainsi que des mises en chantiers et des autorisations élevées dans la construction neuve.

Bon à savoir

Sur les 3 derniers mois de 2017, la totalité des régions enregistrent une hausse de leur activité, comprise entre + 3 % et + 4,5 %.

Construction neuve :  l’activité progresse de 7,5 %

Dans la construction neuve, le niveau d'activité a atteint des niveaux particulièrement élevés au 4e trimestre 2017, avec une progression de 7,5 %. « Il s'agit du meilleur taux en cinq ans », se félicite la Capeb, qui y voit « un vecteur de croissance prometteur pour 2018 ». De son côté, l'activité en entretien-amélioration conserve un rythme de progression de 1 % sur les six derniers trimestres. Quant aux travaux d'amélioration de performance énergétique, ils restent très dynamiques, avec une croissance de 2,5 % sur 1 an, comme au trimestre précédent. Grâce à cette embellie, l'emploi salarié dans les entreprises de moins de 20 salariés a progressé légèrement (+ 0,6 % sur 1 an) au 3e trimestre, enchaînant un 4e trimestre consécutif de hausse. Enfin, les carnets de commandes représentent 87 jours de travail début janvier 2018, soit cinq jours de plus qu'en 2017.

Le marché ne manquera pas de subir le contrecoup de la modification du crédit d'impôt transition énergétique (CITE) et du recentrage de deux dispositifs publics, le Prêt à taux zéro et la défiscalisation Pinel. Il ne faudrait pas que de nouveaux coups de rabot viennent infléchir la courbe d'activité ».

Patrick Liébus, président de la Capeb.