Le PTZ dans l'ancien rencontre un succès inattendu auprès des ménages

Le PTZ dans l'ancien rencontre un succès inattendu auprès des ménages

Depuis le 1er janvier 2016, le Prêt à taux zéro (PTZ), dans l'immobilier ancien avec travaux, est accessible aux ménages qui souhaitent devenir propriétaires : une mesure qui rencontre un immense succès. 

PTZ ancien : des résultats au-delà des espérances

Depuis le 1er janvier, le PTZ (Prêt à taux zéro) dans l'ancien sous conditions de travaux, réservé jusqu’en 2015 à 6 000 communes rurales, a été élargi à l’ensemble du territoire. Alors que lors de son annonce, les professionnels de l’immobilier étaient plutôt dubitatifs, estimant que des primo-accédants ne pourraient pas financer autant de travaux, le constat est sans appel, la mesure rencontre un franc succès. De janvier à mai, le PTZ dans l’ancien avec travaux a représenté 20 % des prêts à taux zéro distribués, contre 2 à 3 % en 2015. Certaines sources bancaires estiment que ces résultats sont nettement supérieurs aux prévisions les plus optimistes, même si aucun chiffre officiel n'a encore été publié.

Avec des taux très bas et des prix en baisse, un PTZ accessible à 40 % de primo-accédants supplémentaires, c'est vraiment un levier important ».

Jean-François Buet, Président de la FNAIM

Les modalités d’obtention du PTZ dans l'ancien

Le PTZ ancien est réservé aux primo-accédants, sous conditions de ressources. Pour obtenir ce PTZ remanié, le logement acheté doit obligatoirement faire l'objet d'un programme de travaux d'amélioration, d’un montant au moins égal à 25 % du coût total de l'opération. Tous les types de travaux sont envisageables : agrandissement, modernisation, assainissement ou l'aménagement des surfaces habitables, travaux destinés à réaliser des économies d'énergie. Pour bénéficier du PTZ ancien, les ménages doivent fournir des justificatifs à l'établissement de crédit, une attestation sur l'honneur ainsi que l'ensemble des devis nécessaires pour justifier du montant prévisionnel des travaux. Après l’achèvement des travaux, le ménage doit justifier, à l’aide des factures, qu’ils respectent bien toutes les modalités. 

Bon à savoir !

Le ménage bénéficiant du PTZ doit réaliser les travaux dans un délai de 3 ans à compter de l'offre de prêt.

80 % des PTZ ont été attribués à des ménages achetant un logement neuf

Grâce à des conditions encore plus avantageuses depuis le 1er janvier, le PTZ (neuf et ancien) devrait bénéficier à 120 000 ménages cette année, soit 2 fois plus qu'en 2015. Ainsi, plus de 30 000 PTZ ont déjà été distribués de janvier à mai 2016, contre 14 400 à la même période l'an dernier. D’autre part, il faut noter que même si le PTZ ancien attire de plus en plus de ménages, c’est bien le PTZ neuf qui est le plus distribué : il représente 80 % des prêts à taux zéro accordés.

Chiffres clés

Le grouvernement vise les 120 000 PTZ par an. Un objectif qui devrait être atteint compte tenu d'un effet saisonnier (de nombreux prêts sont signés en fin d'année).

La rédaction vous conseille :