Hamon, Fillon, Macron… Quel est le patrimoine immobilier des candidats à la présidentielle ?

Manoirs, maisons, appartements... Tous les candidats sont propriétaires. © Wikimedia
partage(s)

Pour la première fois en 2017, les déclarations de patrimoine de tous les candidats à l'élection présidentielle, qui incluent notamment les biens immobiliers, sont publiées avant le scrutin. Entre appartements et maisons... Découvrez ce que possèdent les candidats.

Présidentielle 2017 : les candidats dévoilent leur patrimoine

Jusqu’en 2012, les déclarations de patrimoine des candidats à la présidentielles étaient déposées au Conseil constitutionnel mais seule celle du candidat élu était publiée au Journal officiel, après le scrutin. Mais avec les lois sur la transparence de la vie publique de 2013, les choses ont changées : désormais, les déclarations de patrimoine des candidats sont toutes rendues publiques par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique. Alors quel est le patrimoine immobilier de nos candidats à la présidentielle 2017 ?

Plus de 800 000 € de biens immobiliers pour Benoît Hamon

Candidat PS, Benoît Hamon possède un appartement à son nom, acheté en 2006 pour 112 000 € et pour lequel il a emprunté 100 000 €. Le candidat a également acheté un appartement de 108 m² en 2016, d'une valeur de 700 000 €. Pour pouvoir se l'offrir, il a notamment souscrit un prêt de 580 348 €. Ce bien a également été financé à parité avec sa conjointe et Benoît Hamon en possède 46,14 %.

Bon à savoir

Vous pouvez consulter les déclarations de Benoît Hamon sur le site de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique.

François Fillon, le plus garni des candidats en biens immobiliers

De son côté le candidat Les Républicains, François Fillon, possède le manoir de Beaucé, à Solesmes dans la Sarthe. D'une surface de 1 107 m2 auxquels s’ajoutent 1 062 m2 de dépendances, une ferme non habitable et 12 ha de terres dont une partie est louée à des agriculteurs, la valeur du bien, après travaux, est estimée à 750 000 €. François Fillon possède également des quotes-parts « en nue-propriété » : 44,3 % d’une maison à Ascain dont la valeur est de 134 000 € et 33 % d’une maison à Cérans-Foulletourte d’une valeur de 41 300 €.

Une maison dans les Hauts-de-France pour Emmanuel Macron

Du côté de son patrimoine immobilier, Emmanuel  Macron a acheté à 950 000 € un appartement de 83 m2 à Paris en 2007. Un bien revendu 980 000 € depuis. Avec son épouse, Brigitte Trogneux, il possède également une maison au Touquet évaluée 1,4 M€.

Bon à savoir

Emmanuel Macron a adressé sa déclaration de situation patrimoniale suite à la fin de ses fonctions de ministre de l’Économie. Elle a été adressée le 28 octobre 2016 à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique.

Appartement parisien et maison de campagne pour Jean-Luc Mélenchon

La déclaration de patrimoine de Jean-Luc Mélenchon n'est pas encore parue. Toutefois le candidat avait déjà indiqué sur son blog personnel qu'il était propriétaire de son appartement parisien acheté 346 750 € en 2006. Jean-Luc Mélanchon affirmait aussi posséder aussi une maison de campagne dans le Loiret achetée à 92 000 € en 1996. Ces déclarations datant de 2013, la situation de Jean-Luc Mélenchon a peut-être changé et reste donc à confirmer.

Marine Le Pen, un patrimoine immobilier mystérieux

Question patrimoine immobilier, les choses sont un peu compliquées pour la candidate du Front National, Marine Le Pen. Même si son patrimoine n'a pas encore été publié sur le site de la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique, la candidate avait indiqué, en 2014, posséder un manoir à Saint-Cloud d'une valeur de 1,8 M€ dont elle est propriétaire à 12,5 % par l’intermédiaire d’une société civile immobilière (SCI). Mais d’après une estimation du fisc en 2015, ce dernier était plutôt estimé à 3,6 M€. Marine Le Pen avait également indiqué détenir des pied-à-terre dans les Pyrénées-Orientales et à La Trinité-sur-mer ainsi qu'une demeure familiale, à Rueil-Malmaison, d'une valeur de 350 000 €. Mais là encore, des doutes persistaient quant à la réelle valeur du bien.

Bon à savoir

Suite à ces déclarations, une enquête préliminaire a été ouverte le 7 janvier 2017 par le parquet national financier contre la candidate Marine Le Pen pour sous-évaluation de patrimoine.