Les check-lists avant d’acheter votre appartement

L’isolation de l’appartement

Evaluer l’isolation de votre futur bien
partage(s)

Investir dans un appartement certes à votre goût mais qui serait une véritable passoire thermique (glacial en hiver, bouillant en été) nuirait à votre confort et à votre compte en banque. Traquez les courants d’air !

À moins de ne rien avoir contre le fait de dormir dans votre frigo en cas de grosse chaleur ou en anorak en cas d’hiver rigoureux, l’isolation thermique de son « nid » est cruciale si l’on veut qu’il soit « douillet ».

  • Fenêtres et portes-fenêtres sont-elles équipées d’un double vitrage ? Dans le cas contraire, le confort thermique et acoustique sera moindre.
  • Sont-elles étanches à l’air ? Y a-t-il des volets ?
  • Les murs sont-ils bien isolés ?
  • Quel score l’appartement a-t-il obtenu à l’issue du DPE (« Diagnostic de Performances Énergétiques » ? Un « A » témoigne d’un logement très performant, thermiquement parlant alors qu’un « G » indique qu’il est très « énergivore » et qu’une réhabilitation thermique serait la bienvenue.
    Pour info, le DPE est obligatoire depuis le 1er juillet 2007 en cas de vente d’un bien immobilier ancien ou de livraison d’un logement neuf.

Lors de votre visite, pour ne rien oublier, téléchargez notre check-list

Conseils Seloger

  • Un appartement isolé efficacement voit sa facture annuelle en énergie baisser de 20 % et sa consommation de chauffage de 60 %.
  • Les dépenses réalisées afin d’améliorer les performances énergétiques de son habitation (isoler les combles, murs en façades, planchers de combles, rampants de toitures, fenêtres, portes-fenêtres, etc.) de plus de deux ans ouvrent droit à un crédit d’impôt de 30 %. Quant aux travaux en eux-mêmes, ils sont soumis à une TVA à 5,5 % (contre 10 % hors rénovation thermique).