Rechercher un article

Rouen : le marché immobilier en 2019 en 3 chiffres clés !

Rouen : le marché immobilier en 2019 en 3 chiffres clés !

Ce ne sont pas un ni deux mais trois chiffres clés que SeLoger porte à votre connaissance afin de vous aider à répondre à trois questions existentielles : combien ça coûte d'habiter à Rouen ? De combien le prix de l'immobilier y augmente-t-il ? Combien de temps ça prend pour vendre ?

2 584 €/m² : le prix moyen d’un appartement à Rouen

Devenir propriétaire d’un appartement dans la capitale de Rollon a un coût. Selon les données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger, le prix au m² à Rouen avoisine actuellement 2 584 €. À titre de comparaison, c’est 30 € de plus qu’à Caen, ville avec laquelle Rouen a été en lice pour décrocher le titre de chef-lieu de la Normandie réunifiée et c’est plus élevé de 199 € que le prix du m² rouennais à fin mai 2015.

Bon à savoir

En France, le prix d’un appartement ancien avoisine, en moyenne, 3 594 €/m².

61 jours : le délai moyen pour vendre un logement à Rouen

Au risque de vous décevoir, sachez que l’immobilier n’est pas une science exacte et que, partant, lorsque l’on décide de vendre sa maison ou son appartement, on ne sait jamais, avec certitude, combien de temps ça prendra… Pour autant, et bien qu’il n’ait rien d’une boule de cristal, le baromètre LPI-SeLoger, en s’appuyant sur les chiffres qu’il collecte régulièrement, fait état d’un délai de revente de 61 jours pour un logement s’il est situé à Rouen.

2,1 % : la hausse sur un an du prix immobilier rouennais

Comme en attestent les chiffres compilés par le baromètre LPI-SeLoger, l’immobilier rouennais se caractérise par une tendance haussière. Sur les douze derniers mois, les prix des appartements dans la préfecture de Seine-Maritime enregistrent ainsi une progression de 2,1 %. À l’origine de la hausse du prix de l’immobilier à Rouen mais aussi dans la plupart des grandes villes de l’hexagone, on retrouve, d’une part, un attrait des acquéreurs qui s’accentue pour les hyper-centres, lesquels concentrent emplois, services publics, écoles, hôpitaux, commerces, activités culturelles… D’autre part, un foncier qui, parce qu'il tend à se raréfier, fait que l'offre en termes de logements n'est pas au niveau de la demande dans les secteurs les plus recherchés.

Bon à savoir

En France, le prix d’un appartement ancien augmente de 2,1 % sur l’année.