Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Locataire : les conseils à suivre en attendant le déconfinement

Locataire : les conseils à suivre en attendant le déconfinement

Vous êtes locataire ou à la recherche d’un bien à louer ? Comme pour tous les Français, la crise du Covid-19 a perturbé votre quotidien et retardé certains de vos projets. Paiement de votre loyer, déménagement...  découvrez les conseils à suivre en attendant le retour à la « normale ».

Locataire : les conseils à suivre en attendant le déconfinement

Sommaire

Le déconfinement est prévu pour le 11 mai. A partir de cette date, le retour à la « normale » devrait se faire de façon très progressive, pendant plusieurs semaines. En attendant, que faire si vous louez un logement, que vous devez déménager ou que vous recherchez un bien à louer ?

Vous êtes actuellement en location

En cette période de confinement, certains salariés et travailleurs indépendants sont susceptibles de faire face à des difficultés financières. Selon une enquête réalisée par SeLoger et l'Observatoire du Moral Immobilier (OMI), 31 % des locataires parient sur une dégradation de leur pouvoir d’achat, suite à la crise du Covid-19. Près d’1 locataire sur 5 (18 %) est également inquiet concernant sa capacité à régler son loyer à échéance. Si vous rencontrez des difficultés pour payer votre loyer, sachez que vous n’avez pas la possibilité légale de cesser le paiement en invoquant la crise sanitaire actuelle. En effet, le gouvernement n’a pas prévu de telles dispositions. En cette période de confinement, vous êtes donc tenu de payer votre loyer en temps et en heure et dans les mêmes conditions que d’habitude.

Si vous rencontrez des difficultés financières conséquentes vous empêchant de payer votre loyer, vous pouvez contacter votre propriétaire pour tenter de trouver un arrangement à l’amiable. Votre propriétaire peut accepter de reporter le loyer et mettre en place un étalement des sommes dues. Si votre propriétaire refuse d’accepter le report de vos loyers et charges, vous pouvez vous tourner vers l’Agence nationale pour l’information sur le logement (ANIL), dont les conseillers juridiques vous accompagneront et vous aideront à trouver des solutions.

  • Si vous êtes salarié dans le privé, vous pouvez vous tourner vers Action Logement, qui verse des aides pour le paiement du loyer en cas de difficultés personnelles ou professionnelles imprévisibles générant un déséquilibre financier.
  • Si vous êtes indépendant, vous pouvez vous tourner vers les FSL (Fonds de solidarité logement), qui peuvent accorder des aides sous forme de prêts et subventions, destinées au paiement des loyers et charges locatives. Vous pouvez également vérifier auprès de la Caisse d’allocations familiales (CAF) que vous ne passez à côté d’aucune aide.
Chiffres Clés

La trêve hivernale a été prolongée jusqu’en juillet en raison de la crise du Covid-19. Jusqu’à cette date aucune expulsion locative ne peut être exécutée.

Vous êtes sur le point de déménager de votre location

Actuellement, il est très difficile de déménager puisque seuls les déménagements impliquant la présence de moins de 5 personnes sont autorisés et la possibilité de recourir à un déménageur professionnel n'est maintenue que pour des situations exceptionnelles et les déménagements qui ne peuvent pas être reportés. Si vous étiez sur le point de déménager mais que vous n’avez pas pu le faire en raison du confinement, la question du paiement de votre loyer se complexifie. Si la remise des clés a été effectuée, vous devez normalement commencer à payer le loyer de votre nouvelle location, même si vous n’avez pas pu y emménager. Cela peut être difficile si vous devez payer simultanément deux loyers, à savoir celui du logement que vous occupez actuellement et celui de votre futur logement. Le gouvernement n’ayant pas encore statué à ce sujet, il est indispensable que vous contactiez le propriétaire de votre futur logement pour tenter de trouver une solution à l'amiable, comme un report du début de paiement du loyer.

Si vous n’avez pas reçu les clés et que vous ne pouvez pas emménager dans votre nouvelle location, vous n’êtes pas tenu de commencer à payer le loyer : le premier loyer n’est dû au propriétaire qu’à partir du moment où la remise des clés a eu lieu. En cette période de crise, vous pouvez demander au propriétaire de reporter votre arrivée à une date ultérieure. Vous ne commencerez à payer le loyer de votre nouvelle location qu’à partir de cette date. Vous devrez toutefois continuer à payer les loyers et charges de votre logement actuel. Si votre préavis touche à sa fin, négociez un report de la fin du délai avec votre propriétaire actuel pour pouvoir déménager en toute tranquillité plus tard. Si votre propriétaire est d’accord, il vous faudra signer une convention d'occupation temporaire. 

Bon à savoir

Si vous n’avez pas pu emménager à la date prévue, le propriétaire ne peut pas décider de rompre le contrat de location sans préavis, sauf si êtes d’accord.

Vous êtes à la recherche d’un logement à louer

Vous étiez à la recherche d’un logement à louer et avez dû mettre en pause votre projet en raison du confinement ? Vous n’êtes pas le seul dans cette situation. Selon une enquête réalisée par SeLoger et l'Observatoire du Moral Immobilier (OMI), 92% des futurs locataires affirment que le confinement a un impact sur leur projet de location en cours : 39 % ont décidé de reporter leur projet, 2 % ont modifié leur projet et 2 % l’ont tout bonnement annulé. Pour 42 % des futurs locataires l’impact se limite toutefois à des retards dans leurs démarches. Près de 3 locataires sur 4 (75 %) sont même confiants quant à la concrétisation de leur projet dans les 6 prochains mois. En effet, si le confinement rend impossible les visites physiques, il reste possible de faire avancer votre projet. Vous pouvez notamment visiter des logements à distance grâce aux applications permettant d'effectuer des appels vidéo. Le confinement peut également être l’occasion d’affiner votre recherche (nombre de pièces nécessaire, quartiers visés…) et de contacter les agences immobilières pour vous renseigner sur les biens qui ont retenu votre attention. 

Chiffres Clés

Parmi les locataires qui ont reporté leur projet, 57 % souhaitent le reprendre en mai, 13 % en juin, 12 % pendant l’été, 12 % en septembre et 6 % en 2021.

Plus de conseils :