Rechercher un article

Pièces aveugles : comment les aménager ?

Pièces aveugles : comment les aménager ?

Agrandir votre logement sans déménager, c'est possible ! Amenager vos pièces aveugles tels que vos sous-sols ou vos combles peut être un excellent moyen de gagner en superficie.

Pièces aveugles : comment les aménager ?

Les pièces sans fenêtre souffrent d’une mauvaise image. Pourtant, grâce à quelques aménagements, vous pouvez parvenir à les mettre en valeur pour en faire des pièces agréables, et gagner ainsi de la superficie dans votre logement. Nous vous aidons à faire sortir vos pièces aveugles de l’ombre.

Des astuces simples pour une chambre chaleureuse

Si vous décidez de faire une chambre de votre pièce aveugle, sachez que celle-ci vous demandera peu de travaux ou d’installations complexes. En effet, généralement il s’agit de la pièce que l’on éclaire le moins par rapport aux autres pièces à vivre. Vous pouvez commencer par suivre ces quelques observations :

  • Privilégiez une couleur de teinte très claire pour vos murs : blanc ou pastel. Les couleurs claires diffusent bien mieux la lumière à travers la pièce que les couleurs foncées.
  • Si vos meubles sont également de couleurs claires, cela viendra parfaire l’éclaircissement de la pièce. Toutefois, ne faites le choix du « tout blanc » : prenez des meubles d'une teinte un peu plus foncée que les murs ou inversement.
  • Vous pouvez éventuellement installer un pavé de verre sur la porte de votre chambre afin que la lumière des pièces voisines vienne l’éclairer.
  • En terme de lumière « artificielle », vous disposez d’un large choix, allant du plus simple au plus sophistiqué. Il y a bien entendu les indémodables ampoules, néons et allogènes. Cependant, si vous souhaitez un système plus original et raffiné, vous pouvez opter pour un tube fluorescent à intégrer en faux plafond, corniche ou plinthe, ou encore pour une lampe fluo compacte.
©rez-de-chaussée.com

Pensez aux miroirs pour mettre en valeur votre salle de bains

Pour éclairer une salle de bains qui ne bénéficie pas d’ouverture sur l’extérieur, vous pouvez exagérément faire usage de miroirs. Si la pièce voisine est une pièce éclairée par de la lumière naturelle, vous pouvez envisager l’installation d’un hublot sur la partie haute de l’un des murs. En installant un miroir sur chacun des autres murs, ces derniers renverront la lumière naturelle à travers toute la pièce. Dans une salle de bains, l’aération et la lutte contre l’humidité sont une nécessité absolue. Pour cela, il existe plusieurs solutions :

  • Veillez à ce que le plafond et les murs soient traités et isolés afin d’éviter tout pont thermique. De la même façon, le sol doit bénéficier d’un revêtement spécifique.
  • Faites installer une VMC, mais attention : elle doit être installée dans la totalité de l’espace sous plafond, ce qui nécessite une hauteur suffisante. Cette installation peut être envisagée dans l’épaisseur des murs, le cas échéant.
  • Si vous pouvez vous permettre des travaux conséquents, pensez à l’échangeur air-sol : il s’agit d’un procédé géothermique dont le principe consiste à utiliser l'inertie thermique du sol pour pré-traiter l'air ventilant d’un bâtiment.
©rez-de-chaussée.com

Tout est permis pour aménager une cuisine sans fenêtre

Pour aménager une cuisine dans votre pièce aveugle, vous avez l’embarras du choix en ce qui concerne l’apport de lumière. Pour peu que la pièce qui se situe à côté ou au-dessus soit baignée de lumière, vous pouvez avoir recours à un puits de lumière ou bien encore à un mur ou un plafond vitré. Ainsi, la lumière de la pièce voisine viendra éclairer votre cuisine, et le rendu peut être assez stupéfiant. Comme pour la salle de bains, soyez sensible au renouvellement de l’air dans votre cuisine, car l’humidité s’y installe facilement. La VMC reste une valeur sûre et classique si vous ne pouvez pas vous permettre trop de travaux. Dans le cas contraire, l’échangeur air-sol est une très bonne solution. Quoiqu’il en soit, ces deux systèmes de ventilation sont installés dans l’intégralité du logement et renouvellent l’air de toutes les pièces.

©rez-de-chaussée.com

Choyez votre séjour en lui apportant de la lumière naturelle

Le séjour est la pièce à vivre par excellence. A cet égard, il est peu probable que vous puissiez vous contenter d’un simple éclairage artificiel : votre facture d’électricité risquerait de s’enflammer. Si vous disposez d’un séjour sombre, nous vous suggérons d’apporter de la lumière naturelle grâce au conduit de lumière : ce système consiste à installer un conduit réfléchissant qui achemine la lumière de l’extérieur (à partir du toit ou d’un mur du logement), et qui arrive jusqu’au plafond de votre pièce aveugle. Une fois dans votre séjour, il peut se présenter sous forme de dôme ou de fausse fenêtre. Par temps clair et selon les modèles, la diffusion de la lumière équivaut à une lampe à incandescence de 60 à 180 W !

©rez-de-chaussée.com

Pour aménager un sous-sol, vous devez obtenir certaines autorisations

Si vous souhaitez aménager une cave, un sous-sol ou des combles, sachez que sur le plan administratif, vous devez obtenir certaines autorisations. Renseignez-vous afin d’obtenir le règlement sanitaire départemental dont les règles diffèrent d’un département à l’autre. Certains interdisent ce genre d’aménagement selon des règles de salubrité, de hauteur sous plafond, d’humidité, d’assainissement. Mais l’interdiction peut aussi venir de la mairie. Il est donc impératif de vous renseigner auprès des autorités administratives, et si vous vivez dans un immeuble, d’obtenir l’autorisation du syndic de copropriété.