Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Location solidaire : un système gagnant pour le locataire et le propriétaire

Location solidaire : un système gagnant pour le locataire et le propriétaire

Lorsqu'il devient difficile de se loger au prix du marché ou de louer son bien dans un contexte économique difficile, les nouveaux propriétaires bailleurs réagissent en proposant la gestion locative solidaire. 

Location solidaire : un système gagnant pour le locataire et le propriétaire

L’agence immobilière et son rôle de médiateur social

Certaines agences immobilières exercent une mission de service public en captant des logements sur le parc immobilier privé pour loger des personnes en difficultés. Garant locatif, l’agence immobilière accompagne les propriétaires dans la gestion de leur patrimoine destiné à l’action sociale et leurs apporte des garanties locatives.

Louer solidaire en toute sécurité, comment ça marche ?

Certains propriétaires hésitent encore à louer leur bien par peur des impayés, des éventuelles nuisances et dégradations. Pourtant il existe une solution permettant de rentabiliser ce logement vide sans prendre de risque. Il suffit de signer une convention avec l'ANAH (Agence nationale de l’habitat) ou un contrat auprès d’une AIVS (Agence immobilière à vocation sociale) qui en contrepartie :

  • Se charge de trouver des locataires.
  • Assure la gestion locative.
  • Garantit 6 à 9 ans de loyers plafonnés.
  • Garantit le paiement des loyers.
  • Maintient le logement en état.
  • Joue un rôle de médiateur en cas de nuisance.

En échange, le propriétaire fixe une valeur locative en dessous du prix du marché tout en respectant un barème réglementaire, et témoigne ainsi de son engagement social. En région parisienne il existe deux autres dispositifs similaires, « Louez solidaire » et le « Solibail ».

Cette démarche permet aussi d'être défiscalisé à hauteur de 30 à 60 % sur leurs revenus locatifs.

Si des travaux doivent être réalisés, le propriétaire peut bénéficier de subventions et l’agence peut agir en qualité de maître d’ouvrage.

Les chiffres clés du logement social en France

  • 17 % des ménages sont des locataires sociaux.
  • 4,2 % des logements sociaux sont vacants.
  • Plus de 11 000 logements sociaux ont été vendus à leurs locataires.

Bénéficier d’un loyer modéré grâce à un bailleur privé

Pour bénéficier d’un logement social privé, le demandeur doit s’adresser à une association, une unité économique et sociale ou société coopérative appelée AIVS (agence immobilière à vocation sociale) qui lui proposera deux types de contrats:

  • Bail glissant : ce dispositif d’insertion par le logement permet aux ménages en difficulté de devenir locataire. Le bailleur signe un bail d’un an renouvelable avec le ménage. Durant cette période, les locataires bénéficient d’un accompagnement personnalisé dans le but de les aider à améliorer leurs conditions pour à terme faire « glisser » le bail à leur propre nom auprès du propriétaire.
  • Contrat de sous-location sociale : il offre les mêmes avantages à un détail près, les locataires devront trouver un autre logement à la fin du contrat.

De plus, côté locataire celui-ci pourra :

  • Faire prévaloir ses droits à l’aide au logement.
  • Etre assisté dans ses démarches administratives.
  • Etre soutenu en cas de difficultés (paiement, voisinage, etc.).

C’est ainsi que le parc locatif privé apporte une bouffée d’oxygène là où la plupart des services sociaux restent aujourd'hui sans solution.

Les points clés à retenir

  • Des loyers 30 % plus bas que le prix moyen du marché.
  • Un gestion locative sécurisante pour les propriétaires.
  • Une solution qui offre plus de chance de trouver un logement à loyer modéré.