Inès de la Fressange obligée de démolir sa propriété à Tarascon

Inès de la Fressange obligée de démolir sa propriété à Tarascon
partage(s)

L'ex-mannequin, Inès de la Fressange, a été condamnée à démolir une villa érigée sur sa propriété à Tarascon. Cette dernière était située dans une zone protégée.

Inès de la Fressange a été victime de l’assiduité combattive de l’association pour la défense de l'environnement rural (Ader). Cette dernière a gagné son bras de fer contre l'ancienne icône de la mode, qui avait l’intention d’agrandir sa maison sur son terrain des hauteurs de Tarascon (Bouches-du-Rhône), assure l'AFP. Ce collectif local de protection de l'environnement avait saisi le juge des référés de la commune pour que ces travaux d’extension soient arrêtés, Inès de la Fressange détenant une société civile immobilière (SCI). Le mobile de cette colère environnementale ? La propriété, située dans une zone protégée, est classée en zone naturelle d’intérêt écologique, floristique et faunistique.

Localisation de la maison d'Inès de la Fressange
La maison se trouve sur un site protégé entre Avignon et Tarascon. © Google maps

La maison d'Inès de la Fressange nuit à l’environnement

Cette règlementation, comme le rappelle le jugement, impose des règles urbanistiques strictes : « Les travaux ainsi réalisés en violation du Plan d'occupation des sols de la commune et des règles d'urbanisme sont incontestablement de nature à causer une atteinte grave à l'environnement et à dénaturer le site de la Montagnette, de sorte que les travaux litigieux occasionnent bien un trouble manifestement illicite », peut-on lire dans l’ordonnance du jugement.

La rédaction vous conseille :

Michel Drucker : le feuilleton à rebondissements de sa maison d'Eygalières