+ 8 % en un an : A Rennes, le prix de l’immobilier décolle !

Immobilièrement parlant, Rennes a le vent en poupe ! Sur l’année (+ 8 %) comme sur le trimestre (+ 2,8 %), la Venise bretonne se caractérise par une hausse rapide du prix de ses logements. Quels sont les quartiers rennais les plus cotés ?

Sur l’année, les prix immobiliers augmentent plus vite à Rennes qu’à Nantes !

« Dans les villes les plus convoitées, celles qui conjuguent dynamisme économique et amélioration des réseaux de transport, la progression des prix reste vive ». Ce constat que dresse Michel Mouillart, porte-parole du baromètre immobilier LPI-SeLoger s’applique on ne peut mieux à Rennes. Et pour cause, le chef-lieu du département d’Ille-et-Vilaine affiche des prix immobiliers en forte hausse : sur l'année, le gain se chiffre à 8 % alors qu'il ne dépasse pas 5,3 % à Nantes. Il faut dire que l’attractivité de la capitale de la Bretagne n’est un scoop pour personne. Rappelons que début 2018, et pour la deuxième année consécutive, nos confrères de L’Express faisaient figurer Rennes en tête de leur classement des villes en termes de qualité de vie. Et celle que l’on surnomme affectueusement la Venise bretonne occupait la deuxième marche du podium dans la catégorie du dynamisme économique. Ajoutez à cela des écoles/universités dont la réputation n’est plus à faire ainsi qu’une ligne « LGV » dont l’arrivée a mis Paris à 1h25 seulement de Rennes et il ne vous en faut pas plus pour qu'à Rennes, les prix des logements progressent rapidement, propulsés par une demande qui va crescendo…

Prix immobilier Rennes - LPI-SeLoger Juillet 2018

Bon à savoir

D'après le magazine l'Express, Rennes occupe la deuxième marche du podium dans la catégorie du dynamisme économique.

Le centre-ville de Rennes a toujours la cote

Parce qu’il fait le plein de commerces, de bars et de restaurants, le tout dans un cadre architectural faisant la part belle aux bâtiments historiques, l’hypercentre de Rennes fait l’objet de toutes les convoitises. De la place du Champ-Jacquet à la place Sainte-Anne, en passant par le boulevard de la Liberté et la rue Gambetta, le « Vieux Rennes » fait partie des secteurs les plus prisés de la ville. Plus calme, le quartier Thabor - Saint-Hélier - Alphonse Guérin est également une valeur sûre. S’il est situé rue Alphonse Guérin, rue Bertrand Robidou, boulevard Villebois-Mareuil ou encore avenue Sergent Maginot, un appartement aura ainsi toutes les chances de trouver (très) rapidement preneur. Boosté par la mise en place du « LGV » et la livraison prochaine du quartier d'affaires EuroRennes, le secteur de la gare est actuellement en plein boom. En conséquence de quoi, le prix de son immobilier fait comme les températures estivales : il grimpe…

Bon à savoir

Le prix d'un logement ancien à Rennes coûte en moyenne 176 000 €.

Des prix immobiliers très raisonnables dans le secteur de Blosne

Affichant des prix immobiliers parfois jusqu'à deux fois moins chers au m² que dans l’hypercentre de Rennes, le quartier de Blosne (rue de Suisse, boulevard du Portugal) recèle de très belles opportunités. Quant à sa proximité avec le métro, c’est réellement un « plus » si vous souhaitez accéder au centre-ville sans devoir prendre votre voiture. Plus cher que le Bosne tout en restant meilleur marché que le « Vieux-Rennes » ou encore que le quartier Thabor - Saint-Hélier - Alphonse Guérin, le quartier Maurepas-Patton, au nord-est de la ville, mérite également que l’on s’y attarde…

Le prix au m² par quartier à Rennes

Quartier rennais Prix au m2
Cleunay-Arsenal Redon 3 094 €
Centre-ville 3 187 €
Thabor - Saint-Hélier 3 079 €
Lorient - Saint-Brieuc 2 969 €
Atalante Beaulieu 2 915 €