Exclu : Le prix des logements dans les 15 métropoles françaises !

Le baromètre LPI-SeLoger s’intéresse désormais à l’évolution du prix des appartements anciens dans les grandes métropoles françaises. Quelles sont les spécificités immobilières des métropoles ? Où les prix des logements sont-ils les plus élevés ? Éléments de réponse.

Près de 4 000 € du m² dans 3 grandes métropoles françaises

Un coup d’oeil aux chiffres compilés par le baromètre LPI-SeLoger nous permet de constater que les prix des appartements anciens se situent autour de 4 000 € du m² dans un tiers des pôles urbains retenus pour les besoins de l’enquête. Il s'agit de Bordeaux Métropole (3 997€/m²) , la Métropole de Lyon (3 888 €/m²) et Nice Côte d’Azur (4 115 €/m²) Sur l’ensemble des métropoles françaises, il est également intéressant de constater que les prix des appartements dans l’ancien varient entre 1 808 € du m² (Brest Métropole) et 6 940 € (Métropole du Grand Paris), en passant par 3 083 € (Montpellier Métropole Méditerranée). Comme en atteste ce large spectre des prix immobiliers, les différences de prix sont tranchées entre les aires urbaines françaises et ne font que souligner, comme le fait remarquer Michel Mouillart, professeur d’économie à l’université Paris-Ouest et porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, les écarts entre le potentiel de « développement économique des métropoles et les niveaux de revenus des ménages qui y résident ».

Prix immobilier dans les métropoles françaises

La métropole la plus chère et la moins chère 

  • Le Grand Paris : 6 940 €/m².
  • Brest Métropole : 1 808 €/m².

Les prix des logements plus élevés dans la ville-centre...

Les données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger nous apprennent aussi que les prix des appartements anciens sont plus élevés dans la ville-centre qu'ailleurs dans la métropole. À l’image de Bordeaux Métropole qui regroupe 28 communes réparties sur les rives de la Garonne et où l’on constate une surcote de 17 % entre Bordeaux et le reste de la métropole. Si la majoration des prix parisiens par rapport aux 137 communes qui viennent compléter la Métropole du Grand Paris connaît un pic de 40 %, cette surcote redescend - pour se situer entre 5 et 6 % - dans des métropoles telles que celles de Nancy, de Rennes ou encore de Rouen, caractérisées par une plus grande homogénéité entre le marché immobilier de leurs villes-centres et celui des autres communes composant ces métropoles. Pour autant, il est à noter que dans les métropoles de Brest et de Marseille, c’est au contraire dans la ville-centre qu’il coûte plus cher de se loger…

Entre les métropoles de Brest, du Grand Nancy ou encore de Rouen-Normandie et celle du Grand Paris, l’écart de prix varie entre 1 et 3,8 ».

Michel Mouillart porte-parole du Baromètre LPI-SeLoger

Top 5 des métropoles les plus chères en France

Métropoles Prix au m²
Grand Paris 6 940 €/m²
Nice Côte d’Azur 4 115 €/m²
Bordeaux Métropole 3 997 €/m²
Métropole de Lyon 3 888 €/m²
Nantes Métropole 3 355 €/m²

Bon à savoir

  • En France, comptez 3 731 €/m² pour un logement ancien.

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés