Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Le prix immobilier à Marseille décolle enfin !

Le prix immobilier à Marseille décolle enfin !

Avis de hausse sur la Canebière ! Sur l’année, les prix des logements progressent de 6,5 % à Marseille et intra-muros, ¼ des arrondissements enregistrent plus de 12 % de hausse annuelle.  

En cours de chargement...

Sommaire

+ 6,5 % de hausse annuelle sur le prix de l’immobilier à Marseille

D’après les données qu’a récoltées le baromètre LPI-SeLoger, le prix au m² à Marseille augmente de 6,5 % sur l’année pour atteindre 3 291 € dans l’ancien. Alors que nous venons de changer de dizaine, force est de constater que le chef-lieu des Bouches-du-Rhône termine l’année sur une note haussière. À titre de comparaison, les archives du LPI-SeLoger sont là pour nous rappeler qu’à la même époque, en 2015, le prix de l'immobilier phocéen – qui avoisinait alors 2 750 € du m² – accusait une baisse annuelle de 2,7 %. Au niveau de la métropole d’Aix-Marseille les appartements voient leur prix de vente (3 247 €/m²) augmenter de 4,8 % sur 1 an. Quant aux maisons, leurs prix (4 443 €/m²) affichent un gain de 5,6 % sur l’année. D'autre part, il est intéressant de noter que la hausse des prix des logements marseillais tend à s'accélérer. De + 4,4 % sur 1 an à fin-novembre 2019, elle est passée à + 6,5 % alors que, sur la même période, les prix parisiens qui progressaient de 6,1 % en novembre dernier n'augmentent plus que de 5,7 %. 

Un prix de l'immobilier qui n'est pas à la hauteur du poids démographique de la ville

À la lecture des chiffres compilés par le baromètre LPI-SeLoger, il est frappant de constater à quel point le prix de l’immobilier marseillais (3 291 €/m²) semble déconnecté du poids démographique de la ville. Car avec plus de 860 000 habitants, la cité phocéenne se place juste derrière Paris et elle devance Lyon. De même, le site d’annonces immobilières SeLoger fait état d’un prix moyen de 288 086 € seulement, pour un logement à Marseille et exception faite de ses quartiers les plus recherchés, le prix moyen au m² n'y dépasse pas 3 700 €.

Cet apparent « décrochage » de la cité phocéenne pourrait toutefois trouver une explication dans le faible pouvoir d’achat immobilier d’une large majorité de Marseillais. En effet, la ville présente de fortes disparités internes, tant au niveau des revenus des Marseillais que de la qualité des constructions, comme en témoigne la paupérisation du centre-ville - et en particulier du quartier de Noailles – que l’exode progressif des classes moyennes vers la périphérie de la ville a accentuée. Quoiqu’il en soit, la hausse qui a été relevée à Marseille peut nous amener à nous poser la question de savoir s’il s’agit là des prémices d’un phénomène de rattrapage ? L’année 2020 sera-t-elle (ou pas) celle au cours de laquelle le plafond de verre du marché de l’immobilier phocéen volera en éclats ?

Bon à savoir

À Marseille, le loyer moyen (charges comprises) d'une location vide est de 734 € mensuels (Source : Baromètre des Loyers-SeLoger).

25 % des arrondissements phocéens affichent plus de 12 % de hausse !

Selon les chiffres récoltés par le baromètre LPI-SeLoger, ce sont quatre arrondissements sur les 16 dont Marseille se compose qui enregistrent plus de 12 % de hausse sur 1 an. Mais alors que les 1er (Noailles, Opéra), 3e (Belle de Mai, Saint-Lazare) et 7e (Saint-Lambert, Saint-Victor) arrondissements affichent des gains respectifs de 12,6 %, de 13,4 % et de 13,9 %, le 14e (Saint-Joseph, Saint-Barthélémy) , quant à lui, fait littéralement péter le compteur. Jugez plutôt, le prix immobilier dans le 14e arrondissement de Marseille termine l’année 2019 sur une hausse (à deux chiffres !) de 25 % ! Au global, les hausses vont de + 3 % dans le 8e (Montredon, Bonneveine) à + 8,6 % dans le 13e (Château Gombert, Saint-Just). Seul arrondissement à accuser un recul du prix de son immobilier, le 15e (Les Crottes, Verduron), avec une dégringolade qui se chiffre à 14 % sur 1 an.  

Combien faut-il gagner pour acheter à Marseille ?

  • Prix du bien (hors frais de notaire et d'agence) : 288 086 € (Source : SeLoger) 
  • Montant total de l'acquisition (frais de notaire et d'agence inclus) : 329 829 
  • Mensualité du crédit sur 20 ans : 1 655​​ € (au taux – avant négociation - de 1,3 %)
  • Revenu minimum : environ 4 965 € par mois.

À Marseille, la marge de négociation atteint 4 % pour les maisons

Le baromètre LPI-SeLoger nous apprend qu’en région PACA, la marge de négociation moyenne se limite à 3,8 % pour l’achat d’un appartement et à 4 % pour l’acquisition d’une maison. Pour autant, il est permis de penser, comme l’explique Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, que la hausse des prix signés que connaît actuellement le marché immobilier phocéen (+ 6,5 % sur 1 an) résulte « d’une renonciation d’une partie des acheteurs à leur pouvoir de négociation des prix affichés visant à accroître leurs chances de signer les compromis de vente des logements qu’ils convoitent ».

Quels sont les prix en proche périphérie de Marseille ?

Commune Prix au m²
Cassis 6 516 €
Simiane-Collongues 3 680 €
Plan-de-Cucques 3 507 €
Le Rove 3 461 €
Allauch 3 446 €

Source : SeLoger