31 % de la consommation électrique des Français est renouvelable !

31 % de la consommation électrique des Français est renouvelable !

Eolienne, photovoltaïque, hydroélectrique… au 2e trimestre 2018, plus de 30 % de la consommation électrique des Français est renouvelable, contre 23 % au trimestre précédent. C’est du jamais vu depuis les années 1960.

L’hydroélectrique couvre 20 % de la consommation des Français

Selon des informations officielles transmises par le Syndicat des énergies renouvelables (SER) et les gestionnaires des réseaux électriques RTE, Enedis et l'Adeef, le taux de couverture de la consommation électrique par les énergies renouvelables s’élève, pour le deuxième trimestre 2018, à 31 % de la consommation totale des Français (contre 23 % au trimestre précédent et 7 % au 2e trimestre 2017). Ce résultat, inédit depuis les années 1960, a été atteint grâce à la combinaison de plusieurs facteurs, à commencer par une production hydroélectrique importante, qui permet de couvrir autour de 20 % de la consommation électrique française. Ensuite, on constate une production conséquente des filières éolienne, solaire photovoltaïque et bioénergies, qui élève le taux de couverture de la consommation par ces filières à un niveau qui n’avait jamais été atteint (10 %).

Vidéo : les énergies renouvelables ont le vent en poupe 

La part d’énergie renouvelable en France portée à 40 % à l’horizon 2030 ?

Ces chiffres exceptionnels sont toutefois à nuancer, le 2e trimestre se caractérisant traditionnellement par une demande moins élevée que durant les mois d’automne et d’hiver. Les énergies renouvelables étant prioritaires pour l'accès au réseau, une consommation moindre favorise l'augmentation de leur part dans la consommation globale. Cependant, les chiffres du 2e trimestre 2018 ne sont pas à prendre à la légère. En effet, depuis les années 70-80, qui correspondent à la croissance des centrales à charbon puis du parc nucléaire français, un tel pourcentage d'énergies renouvelables dans la consommation d'électricité française n'était jamais arrivé. Les résultats de ce 2e trimestre 2018 sont donc encourageants, et donnent du crédit à la démarche de la France,  qui souhaite surpasser l'objectif européen de porter la part des énergies renouvelables à au moins 27 % d'ici 2030 : la loi relative à la transition énergétique, adoptée courant 2015, vise les 40 %.

Chiffres clés

Au début des années 1960, l'hydroélectricité représentait plus de la moitié de la production d’électricité en France, avant de diminuer à environ 30 % au milieu des années 1970.