Vers un maintien de la taxe d’habitation pour les 20 % plus aisés ?

Vers un maintien de la taxe d’habitation pour les 20 % plus aisés ?

La taxe d’habitation, qui devait être supprimée pour tous les Français d’ici à 2021, pourrait finalement être maintenue pour les ménages les plus aisés. C’est le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, qui a annoncé ce revirement surprise.

La taxe d’habitation maintenue pour les ménages les plus aisés ?

Mesure phare du programme présidentiel d’Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation pour l’ensemble des Français pourrait finalement être revue et corrigée. C’est en tout cas ce qu’a annoncé Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie et des Finances. « La suppression de la taxe d’habitation fait partie du projet du président, nous l’avons engagée (…). On peut très bien demander aux Français s’ils estiment que pour les 20 % les plus riches, il est légitime ou non de supprimer la taxe d’habitation », a-t-il déclaré à nos confrères d'Europe 1. « Si nous ne sommes pas capables d’écouter la demande de justice qui s’exprime partout en France, nous ne réussirons pas le débat national qui doit s’ouvrir mi-janvier », a ajouté Bruno Le Maire. Des propos confirmés auprès de nos confrères de RTL par le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, qui a annoncé que le maintien de la taxe d'habitation pour les 20 % les plus aisés « est sur la table ».

Vidéo : les plus plus aisés toujours redevables de la taxe d'habitation après 2021 ?

80 % des ménages totalement exonérés d’ici à 2020

Pour rappel, dans le programme présidentiel d'Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d'habitation était partielle. En effet, elle ne devait concerner que les ménages les plus modestes. Néanmoins, par la suite, le Conseil constitutionnel avait prévenu que maintenir la taxe pour seulement une partie de la population constituerait une rupture d'égalité devant l'impôt. Le gouvernement a donc décidé une suppression pour tous les contribuables. Cependant, à l’heure actuelle, seule l'exonération pour les 80 % les plus modestes est actée dans la loi. L'exonération pour les 20 % les plus aisés doit faire l'objet d'une nouvelle loi, prévue avant la fin du mandat d'Emmanuel Macron. « La promesse de campagne de la supprimer pour 80 % des Français (...) est mise en place » et se pose maintenant « la question des 20 derniers pour cent », a déclaré Benjamin Griveaux sur France Inter. Notons que cet automne, 80 % des ménages ont déjà bénéficié de 30 % de réduction. Une baisse qui doit passer à 65 % en 2019 puis à 100 % en 2020. Initialement, pour les 20 % les plus aisés, la suppression de la taxe devait prendre effet au plus tard en 2021.

La réforme de la taxe d'Habitation

Bon à savoir

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, s'est déclaré plutôt favorable à ce que les Français ayant « de gros revenus et de grosses habitations » continuent de payer la taxe d'habitation.