Voisins : quels sont les meilleurs (et les pires) ?

Voisins : quels sont les meilleurs (et les pires) ?

À l’occasion de la fête des voisins, le 29 mai, un sondage, réalisé par OpinionWay, pour SeLoger, dresse le portrait-robot de ce qui se fait de mieux (et de pire !) en matière de voisins.

Le pire : le voisin « fêtard »

Pour plus de la moitié (60 %) des personnes interrogées, le voisin, dont elles ne voudraient pour rien au monde, est plutôt du genre fêtard. En clair, musique à fond, fiesta jusqu’au bout de la nuit (même pendant la semaine) et bon voisinage ne font décidément pas bon ménage…

Dans le tiercé de tête des voisins les plus indésirables, on retrouve en deuxième position le voisin « cracra ». En effet, 52 % des sondés ont déclaré ne pas supporter qu’un voisin bafoue les règles d’hygiène les plus élémentaires en laissant traîner ses poubelles dans les parties communes. On les comprend.

Ma télé est en panne, je peux la regarder chez vous ? ».

Le sans-gêne est prêt à tout pour s'incruster.

Enfin, la médaille de bronze (avec 38 % des réponses) du voisin, que l’on ne souhaiterait pas à son pire ennemi, est attribuée au « sans-gêne ». Mais si, vous avez forcément déjà eu affaire à lui : il se croit tout permis et n’hésite pas à sonner chez vous à n’importe quelle heure pour vous demander tout et n’importe quoi. Du « euh, je pourrais vous emprunter du sel, s’il vous plaît ? » au « « j’ai plus de papier-toilette, vous pourriez me dépanner ? » en passant par le « ma télé est en panne, je peux la regarder chez vous ? ».

Au palmarès des voisins indésirables figurent aussi le bricoleur intempestif (25 %) qui se demande en quoi le fait de percer un mur à quatre heures du matin pourrait bien gêner les autres habitants de l'immeuble ainsi que (ex-aequo avec 18 % des réponses) les parents laxistes (18 %) dont les enfants enchaînent les cavalcades effrénées et le voisin « bourru » qui ne dit (presque) jamais « bonjour ».

Le saviez-vous ?

Contre toute attente, le voisin « expansif », c’est à dire celui dont les ébats sexuels sont plus bruyants que la moyenne (et accessoirement empêche tout l’immeuble de dormir !) n’est redouté que par 14 % des personnes interrogées. Pour info, rappelons tout de même que dans le XVIe arrondissement de Paris, une procédure d’expulsion a été récemment engagée contre un locataire dont le volume sonore des frasques sexuelles incommodait ses voisins…

Et vous, quel voisin êtes-vous ?

Interrogées sur le fait de savoir dans quelle catégorie de voisins elles se rangeraient, 19 % des personnes ont déclaré avoir des points en commun avec le voisin « bourru » pour lequel la politesse est une option.

Et c’est dans le voisin capable de bricoler ou de faire le ménage à toute heure du jour et de la nuit que 18 % des sondés se sont reconnus. Enfin, 12 % d’entre eux pensent appartenir à la catégorie des parents « trop cools » dont la (bruyante) progéniture trouble la tranquillité du voisinage…

Alors êtes-vous un voisin fêtard, cracra ou sans-gêne ? Osez faire le test...

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés