Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Immobilier : Qui achète quoi ? Et où dans le Nord-Pas-de-Calais ?

Immobilier : Qui achète quoi ? Et où dans le Nord-Pas-de-Calais ?

« C’est le Noooord ! » Alors que la reprise s’amorce dans l’immobilier, nous avons cherché à dresser le portrait-robot des acquéreurs dans le Nord-Pas-de-Calais : Quel type de biens ciblent-ils en priorité ? S’agit-il de leur premier achat immobilier ? Et sur quelles villes du Nord leurs demandes se concentrent-elles ? Une enquête de SeLoger.

Immobilier : Qui achète quoi ? Et où dans le Nord-Pas-de-Calais ?

Sommaire

Din ch’Nord, les maisons ont la cote !

On sait déjà (ou, à tout le moins, on croit savoir) beaucoup de choses sur le Nord, comme le fait, par exemple, que din ch’Nord, on braie (pleure, Bdlr) deux fois : une fois quand on arrive et une fois quand on repart... Mais il est encore des choses que l’on ignore comme la recette de la fricadelle (personne ne sait ce qu’il y a dedans !) ou encore les goûts des acquéreurs ch’timis en matière de logements. Pour ce qui est de la composition de la fricadelle, là, désolé, on sèche... en revanche, pour ce qui est des biens que recherchent les habitants du Nord-Pas-de-Calais, on en sait plus ! D’après les données qu’a récoltées l’Observatoire du Moral Immobilier SeLoger en mai dernier, dans le Nord de la France, les maisons arrivent en tête de la wishlist des futurs acquéreurs immobiliers. Jugez plutôt, l’étude réalisée par l’OMI SeLoger nous apprend que, dans le Nord-Pas-de-Calais, 45 % des projets immobiliers portent sur des maisons et 20 % sur des appartements. À ce titre, il est d’ailleurs intéressant de noter que c’est vraisemblablement le confinement qui a boosté l'appétence des Nordistes pour les maisons car avant la crise du Covid-19 et l’assignation à résidence de millions de Français qui s’est ensuivie, maisons et appartements étaient au coude-à-coude... « Depuis le confinement » précise Séverine Amate, Porte-Parole chez SeLoger, « les ⅔ des recherches effectuées en France, sur nos sites SeLoger et Logic-Immo concernent des maisons ».

Din ch’Nord, 43 % des futurs acquéreurs sont nés après 1985 !

Il ressort également de l’enquête qu’a menée l’OMI SeLoger que, dans le Nord-Pas-de-Calais, les porteurs d’un projet d’achat immobilier sont plutôt jeunes : 43 % ont moins de 35 ans au compteur, 37 % ont entre 37 et 49 ans et seulement 21 % sont âgés de plus d’½ siècle. Pour la moitié d’entre eux, les futurs propriétaires ch’timis sont des primo-accédants. Enfin, il semblerait qu’au vu des résultats enregistrés (68 % des intentions d’achat contre 12 %), din ch'Nord, l’immobilier ancien séduise davantage que le neuf…

Bon à savoir

Le prix au m² à Lille est de 3 358 €

Din ch’Nord, l'immobilier dans les villes moyennes a le vent en poupe !

Si Lille, la fameuse capitale des Flandres, capte, à elle seule, plus de la moitié (54 %) des recherches immobilières des porteurs de projets ch’timis, force est de constater que les villes moyennes (entre 2 000 et 60 000 habitants) situées autour des grandes agglomérations, tirent leur épingle du jeu. Et quelque chose nous dit que le boom qu’a connu le télétravail lors du confinement n’est pas étranger à ce goût prononcé des Nordistes pour des villes de la banlieue lilloise. « L'Observatoire du Moral Immobilier SeLoger réalisé du 14 au 18 mai dernier montre, en effet, que 25% des futurs acquéreurs souhaitent acheter dans une petite ville et que 38% ont élargi leur périmètre de recherche depuis le déconfinement » fait remarquer Séverine Amate, porte-parole du groupe SeLoger.

Top 5 des villes moyennes les plus prisées par les acheteurs nordistes

Ville Prix/m²
Marcq-en-Baroeul 3 242 €
Villeneuve-d’Ascq 2 773 €
Capinghem 2 736 €
La Madeleine 3 036 €
Croix 2 112 €

Source : SeLoger