Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Le 8e arrondissement de Lyon affiche des prix immobiliers attractifs !

Les acquéreurs lyonnais portent de plus en plus leurs regards sur le 8e arrondissement de Lyon, l’un des moins chers, où le prix moyen par m² reste en dessous des 5 000 €.

Le 8e arrondissement de Lyon affiche des prix immobiliers attractifs !

Sommaire

Des biens immobiliers de plus en plus prisés

Le marché immobilier du 8e arrondissement n’échappe pas à la hausse des prix, comme partout à Lyon qui a vu ses prix augmenter de 11,8 % en 2020. Le prix du m² dans le 8e arrondissement de lyon atteint désormais 4 591 € dans cet arrondissement de l’Est de la ville. Un prix moyen élevé qui reste cependant l’un des moins chers à Lyon avec le 9e (4 346 €/m²) qui se situe, lui, à l'extrémité ouest. Deux arrondissements opposés, donc, mais comparables en termes de dynamiques immobilières. 

La dynamique, justement, s’observe un peu partout dans cet arrondissement de 85 000 habitants. Au nord, l’attrait du quartier de Monplaisir ne se dément pas depuis des années. Il offre en effet un cadre de vie à l’ambiance village, tout en étant bien desservi grâce aux trois stations du métro D aux abords de ce quartier. Le sud de l’arrondissement, moins coté, connaît quant à lui de profondes mutations, entre les constructions neuves et le renouvellement urbain.

Bon à savoir

Le prix par m² dans le 8e arrondissement a augmenté  de 9 % sur un an.

Le populaire 8e arrondissement de Lyon se renouvelle

Grâce à ses grandes friches de plusieurs hectares, cet arrondissement se réinvente et permet aujourd’hui la construction de milliers d’appartements. Le 8e arrondissement voit depuis une dizaine d’années de nombreux programmes neufs sortir de terre, requalifiant le cadre de vie et améliorant l’offre sur le marché de l’immobilier.  Dans une ville où le neuf est plus que pénurique, il attire aujourd’hui de plus en plus d’acquéreurs et ce, même dans des quartiers qui ne bénéficiaient pas de la meilleure réputation, à l’image de Moulin à Vent, Grand Trou ou Grand Parilly. On compte ainsi près d’une trentaine de programmes neufs dans le 8e arrondissement

Un marché immobilier lyonnais neuf très dynamique

Les programmes les plus importants se situent principalement dans le quartier Grand Trou. Oasis Parc, développé par Vinci Immobilier, comprend 690 logements construits sur l’ancien site de la clinique Saint-Vincent-de-Paul, dont les livraisons sont prévues jusqu’à la fin de l’année 2021. Toujours dans ce quartier, Cogedim développe pour sa part un ensemble de 630 logements sur l’ancien site de production de moteurs électriques Patay. La livraison s'étend de fin 2021 à 2023.  En parallèle, le quartier Mermoz, où se concentrent d’importants ensembles d’habitat social, connaît un projet de requalification engagé depuis 2007, comprenant 750 logements neufs (construction et réhabilitation) et des démolitions.

Les prix moyen du m² par quartier

  • Monplaisir - Le Bachut : 5 184 €
  • Transvaal :  4 724 €
  • Laënnec-Mermoz : 4 050 €
  • Grand Trou : 3 937 €
  • Etats-Unis : 3 641 €
  • La Plaine : 3 238 €

L’inauguration du Tram T6 bouleverse le marché immobilier

En-dehors de la dynamique des constructions neuves, le renouveau de certains quartiers du 8e arrondissement se doit beaucoup au nouveau tramway T6. Inauguré en novembre 2019, il relie les Hôpitaux Est depuis Bron à la station de métro B Debourg dans le 7e arrondissement, en desservant toute la partie sud du 8e à la frontière de Vénissieux : Moulin à Vent, Petite Guille, Mermoz...

Un équipement qui désenclave ces secteurs, là même où se trouvent ces grandes friches sur lesquelles se construisent désormais de grands programmes neufs. Dans l’ancien, les biens immobiliers situés à proximité d’une station de tram voient leur prix s’envoler petit à petit, du fait du potentiel de cette partie du 8e arrondissement.

Un marché idéal pour les plus petits budgets ou les primo-accédants

Malgré les nombreuses constructions neuves, le marché du 8e reste tendu, à l’image de la ville de Lyon. Dans cet arrondissement, qui gagne 1 000 habitants par an, la demande demeure mécaniquement plus forte que l’offre.

Mais avec un prix moyen de 4 591 €/m², les acquéreurs, souhaitant à tout prix rester dans Lyon intra-muros, font vite le calcul. Dans le neuf, on trouve des biens dans les quartiers en devenir à des prix compris entre 4 800 € et 5 500 €/m². L’ancien offre quant à lui de belles opportunités. Parmi les derniers biens vendus, un T4 de 83 m² est parti en janvier à 350 000 €, un T3 de 68 m² à 235 000 € ou encore un T2 de 50 m² à 227 000 €. 

Des exemples de prix qui ont de quoi séduire les profils avec des budgets moyens ou plus faibles pour acheter à Lyon où le prix moyen du m² atteint 5 385 €/m², tous types de biens et tous les arrondissements confondus. Un placement d’autant plus intéressant que ces secteurs autrefois moins cotés vont prendre de la valeur au regard de la tension globale du marché de Lyon.

Bon à savoir

Sur les 10 000 habitants que le 8e arrondissement a gagnés en dix ans, près de la moitié sont âgés de moins de trente ans.

Source : tous les prix indiqués sont issus de SeLoger.