Rechercher un article

Cesson-Sévigné et Saint-Grégoire, les villes les plus chères de Rennes Métropole !

Cesson-Sévigné et Saint-Grégoire, les villes les plus chères de Rennes Métropole !

Communes bretonnes emblématiques de la couronne nord, Cesson-Sévigné et Saint-Grégoire sont aussi et surtout les plus chères de Rennes Métropole. Leur cadre paisible et verdoyant ainsi que la qualité du parc immobilier y sont, sans doute, pour beaucoup.

Cesson-Sévigné et Saint-Grégoire, les villes les plus chères de Rennes Métropole !

Saint-Grégoire, un vrai village breton

Saint-Grégoire et Cesson-Sévigné, limitrophes de Rennes, s’étendent respectivement au nord et à l’est de la ville-centre. En-dehors de leur marché immobilier très coté et de leur appartenance commune à la « couronne rennaise nord », les deux municipalités affichent des personnalités assez contrastées. Avec une population d’un peu moins de 9 000 habitants, mais qui ne dépassait pas encore 4 000 habitants au début des années 1980, Saint-Grégoire a su conserver intacte son identité de village breton, ce qui contribue à son rayonnement au sein de la métropole et tend à attirer de nombreuses familles plutôt aisées et en quête d’une certaine qualité de vie, à proximité immédiate de toutes les commodités. En descendant l’avenue Gros Malhon vers le sud, l’hypercentre de Rennes n’est en effet qu’à quelques minutes en voiture.

Place de l'eglise de st gregoire
La place de l'église de Saint Grégoire © Digital-content-expert.com
Rue Alphonse Milon à Saint Grégoire
La rue Alphonse Milon est la rue commerçante de Saint Grégoire © Digital-content-expert.com

Cesson-Sévigné attend son métro pour 2019

Près de deux fois plus vaste que sa voisine, Cesson-Sévigné compte quasiment 17 000 habitants et cumule sa vocation résidentielle avec un rôle économique important au sein de l’agglomération rennaise. La technopole de Rennes Atalante, notamment, contribue à attirer sur place de très nombreuses entreprises et les centres de recherche de plusieurs poids lourds des télécoms (Orange, OVH…). La nouvelle ligne B du métro, qui entrera en fonction en 2019, aura d’ailleurs pour terminus Cesson-Sévigné et devrait donc encore renforcer son intégration dans Rennes Métropole.

Esplanade de l'hôtel de Ville à Cesson Sévigné
L'Esplanade de l'hôtel de Ville à Cesson Sévigné © Digital-content-expert.com
Boulevard des métairies à Cesson Sévigné
Le Boulevard des métairies à Cesson Sévigné © Digital-content-expert.com

Bon à savoir

Cesson-Sévigné, commune la plus chère du Nord rennais : le m² se négocie à 2 770 € pour une maison et jusqu’à 2 900 € pour un appartement.

Les deux communes proposent un cadre paisible et verdoyant

Les deux communes, malgré leurs différences, représentent le choix idéal pour les acquéreurs qui privilégient la tranquillité et le contact avec la nature. Du côté de Saint-Grégoire, les anciens chemins de halage du canal d’Ille-et-Rance sont devenus un lieu de balade et de villégiature qui attire l’ensemble de la population rennaise. Une base nautique accueille de nombreuses activités récréatives comme le canoë-kayak ou la pêche. Cesson-Sévigné séduit de son côté grâce au site naturel des « vieux ponts » de la Vilaine, mais aussi grâce aux étangs de Dézerseul qui ont été rendus à la nature et à l’état sauvage par la commune au début des années 1970. La ville, très verte, a également déjà été décorée de quatre fleurs dans le cadre du concours des villes et villages fleuris.

Rue Paul Emile Victor, école à Saint Grégoire
L'école de la rue Paul Emile Victor à Saint-Grégoire © Digital-content-expert.com
Rue des vieux ponts à Cesson Sévigné
La rue des vieux ponts à Cesson Sévigné © Digital-content-expert.com

Une belle diversité du parc immobilier

La disponibilité du foncier, notamment à Cesson-Sévigné, permet à de nombreux programmes de construction dans le neuf de voir le jour. Des copropriétés modernes et flambant neuves, comme Chroma II ou le Lodge Saint-Germain, sortent peu à peu de terre et tendent à redessiner le paysage de la petite ville. L’immobilier ancien, quant à lui, est majoritairement composé de logements individuels, incluant quelques villas de prestige, des pavillons contemporains mais aussi des maisons de ville plus typiques avec jardin. Les surfaces disponibles sont, souvent, plus que confortables pour les familles. A Saint-Grégoire, 57,5% des biens sont dotés d’au moins cinq pièces, et 3,5% à peine sont des T1 ou des studios. La situation est un peu moins tranchée à Cesson-Sévigné, qui compte 49,6% de cinq pièces et plus et 10,1% de T1.

Le mail de Bourgchevreuil - Cesson Sévigné
Le centre culturel de Cesson Sévigné © Digital-content-expert.com
Maire de Saint Grégoire
Impasse Châteaubriand vue sur la mairie de Saint Grégoire © Digital-content-expert.com

Les poins clés à retenir

Les communes de Saint-Grégoire et de Cesson-Sévigné ne sont pas appréciées des acquéreurs rennais sans raison. Idéalement situées, calmes et verdoyantes, elles cachent par ailleurs de nombreux biens immobiliers d’exception.

Plus de conseils :