Stabilité du marché immobilier à Toulouse

SeLoger
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Les prix résistent bien dans la ville rose mais les ventes sont à la baisse. Le marché toulousain se stabilise-t-il avant la reprise ? 

Image
Stabilité du marché immobilier à Toulouse
Le centre-ville de Toulouse se vend bien. © Fotolia
Sommaire

Pour le Crédit Foncier, qui livre son bilan sur l'immobilier ancien toulousain, 2014 a été une année de stabilisation, malgré un contexte national difficile. Les transactions ont baissé de 2 % en 2014 comparé à 2013, notamment du fait d'une exigence accrue des acheteurs face aux vendeurs, mais les prix n’ont pas bougé. Dans le centre-ville, les biens en bon état n’ont pas eu de mal à trouver preneurs. Dans les communes périphériques, selon l’année de construction du bien, les prix connaissent des hauts et des bas.

Coût d'un bien immobilier toulousain à la baisse entre 2012 et 2014

Le m² se situe à 3 500 € en moyenne, les prix de l'immobilier toulousain neuf ne baissant pas dans le centre. Propulsé par des taux d'intérêt au plus bas, ce marché est en phase de rééquilibrage, dans un secteur où le pouvoir d'achat immobilier a le plus baissé ces dernières années. Avec un taux à 2,29 % en moyenne fin février, du jamais vu depuis 70 ans, les taux facilitent l’acquisition d’un appartement en baissant les prix « de 10,5 % entre 2012 et 2014 ». Malgré ce contexte favorable, Toulouse reste souvent inaccessible pour les primo-accédants. En 1998, 78 % des ménages de 30 et 35 ans étaient en mesure d’acheter un bien immobilier correspondant à leurs besoins. Ils n’étaient plus que 52 % en 2014.

Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Lille fait partie des métropoles les plus abordables de France, avec 3 463 €/m². © Aliaksandr Antanovich - Getty images
Villes
Lille, capitale des Flandres, se distingue par un marché immobilier encore relativement accessible, bien que plus cher que celui de ses voisines belges. Malgré une forte augmentation des taux d...
Image
Cannes ne connaît pas la crise : ses prix immobiliers sont en augmentation et la ville abrite la 2e rue la plus chère de France, le Boulevard de la Croisette. © bwzenith - Getty images
Villes
Le Festival de Cannes se déroulera du mardi 14 mai au samedi 25 mai 2024. L’occasion de revenir sur le marché et les prix immobiliers de cette ville qui se pare chaque année d’une atmosphère pleine de...