Rechercher un article

Calais : votre bien immobilier aux portes de l'Angleterre

Calais : votre bien immobilier aux portes de l'Angleterre

Le port de Calais est une bien sûr une porte ouverte sur l’Angleterre, mais pas seulement. De nombreux particuliers sont aussi attirés par la présence d’entreprises industrielles ou de logistique, et par la faiblesse des prix de l’immobilier.

Calais : votre bien immobilier aux portes de l'Angleterre

Bien qu’elle n’ait que le statut de sous-préfecture, Calais est bien la ville la plus importante du département du Pas-de-Calais, avec une population communale estimée à 75 000 habitants, et surtout une aire urbaine qui regroupe près de 126 000 âmes, le long du littoral. Le poumon de la ville reste son port commercial, qui atteint le premier rang national pour le transport de passagers et représente un tiers de l’activité économique locale. Concernant le cadre de vie, Calais ne mérite pas sa mauvaise réputation et compte de nombreux monuments historiques, ainsi que d’agréables espaces verts.

Calais : vers un renouveau de l’immobilier ?

La période pourrait se révéler propice à un achat immobilier dans le centre-ville calaisien. Le bâti ancien, en effet, se négocie toujours à un prix assez bas par rapport à d’autres villes côtières, et devrait connaître à l’avenir une revalorisation en raison des multiples projets d’urbanisme lancés par la municipalité. On peut citer notamment, à compter de 2015, le réaménagement du front de mer, le nouveau port, l’édification de plusieurs écoquartiers, la mise en chantier d’un palais des congrès et bien sûr la rénovation du quartier Calais-Nord et de la place d’Armes.

L’immobilier calaisien en quelques chiffres

  • Une offre remarquablement diversifiée, avec 51,9 % de maisons individuelles et 48 % d’appartements.
  • Les appartements sont en moyenne plus récents et plus chers à l’achat. Comptez, en 2014, 1 982€ le mètre carré, contre 1 321€ pour une maison.
  • La forte proportion de logements vacants (7,9 %) contribue à tirer les prix vers le bas.

Un nœud de transports entre terre et mer

Avec la proximité immédiate du tunnel sous la Manche, Calais constitue d’abord le principal relais entre la France et l’Angleterre. Les Calaisiens eux-mêmes peuvent en bénéficier, puisque la ligne Eurostar s’arrête à la gare de Calais-Fréthun, à sept kilomètres du centre-ville. Les TGV relient également Paris, Lille et Bruxelles. Deux autoroutes desservent respectivement les autres villes du littoral et l’intérieur du Pas-de-Calais, vers Arras. Pour les transports en commun, Calais dispose du réseau de bus Opale et de vélos en libre service, les « Vel’in ».

Les quartiers calaisiens à conseiller

Plusieurs quartiers de la ville de Calais revêtent un certain prestige. C’est le cas de Mi-Voix et du Petit-Courgain, où vous trouverez les pavillons offrant les meilleures prestations et de beaux espaces, à moins de craquer pour le front de mer du côté de Calais-Plage, forcément plus cher. Le quartier des Cailloux est plus populaire, et regorge de bonnes affaires. Reste enfin l’option du centre-ville historique, où vous trouverez aussi bien des superbes maisons de maître que de petits appartements à retaper de fond en comble.

Au cours de la dernière décennie, Calais a su retrouver une seconde jeunesse. C’est ce dynamisme, ainsi qu’une position exceptionnelle en bord de mer et des prix intéressants, qui attirent aujourd’hui les primo-accédants.

Les points à retenir :

  • Calais est le principal pôle urbain du Pas-de-Calais.
  • Tirée par le trafic avec l’Angleterre, l’activité économique reste soutenue.
  • Le parc immobilier est varié et bon marché.