Marseille : le cadre paisible du XIIe

Marseille : le cadre paisible du XIIe

Situé immédiatement au nord-est du centre-ville, le XIIe s’impose comme une zone résidentielle de premier choix pour les classes moyennes en quête de tranquillité. Une offre immobilière très riche.

Un cadre de vie préservé à proximité du centre-ville

Avec sa superficie de près de 14 kilomètres carrés, le XIIe arrondissement s’étale sur un vaste territoire au nord-est du centre-ville de Marseille, et compte environ 59 000 habitants. Légèrement éloigné des axes les plus passants et les plus fréquentés, le XIIe a connu une densification plus tardive. Cela se traduit par un urbanisme plus moderne et dégagé que dans le reste de la ville. De vastes poumons verts y ont par ailleurs été préservés, dont les parcs de la Moline et de la Mirabelle, qui contribuent très concrètement à la qualité de vie des habitants.

Sept quartiers très diversifiés

L’arrondissement est composé de sept quartiers qui, conformément à la tradition marseillaise, conservent chacun leurs identités. Depuis Saint-Barnabé, le quartier le plus proche du centre et donc le plus commerçant, jusqu’aux villas cossues des Trois-Lucs, le parc immobilier connaît des variations importantes : les immeubles collectifs ne représentent ainsi que 34,65 % des logements aux Trois-Lucs, contre plus de 80 % à La Fourragère ou à Saint-Jean-du-Désert. Les locataires, de même, représentent 54 % de la population des Caillols, contre seulement 28% par exemple à Montolivet.

Pour un appartement, des décotes très intéressantes s’observent en ce moment sur de nombreuses résidences modernes à Saint-Julien. Pour une maison, des opérations de promotion immobilière restent à saisir aux Trois-Lucs ou aux Caillols ». 

Jean-Paul T. agent immobilier spécialiste du XIIe.

Une offre de transports complète

L’éloignement relatif et la taille du XIIe arrondissement sont judicieusement compensés par un réseau de transports efficace. Trois stations de la ligne 1 du métro et quatre stations de la ligne 1 du tramway permettent notamment de rejoindre rapidement le centre-ville ou d’effectuer aisément des trajets transversaux, sans même mentionner la quinzaine de lignes de bus qui desservent le territoire. Rappelons enfin que l’arrondissement est tout proche de l’autoroute A50, qui relie Marseille à Aubagne.

Un arrondissement côté offrant de belles opportunités

Un peu moins coté que d’autres secteurs comme le VIIe ou le VIIIe, le XIIe arrondissement de Marseille n’en constitue pas moins un quartier à la réputation exclusive, ce qui se ressent dans les prix de l’immobilier. Début 2015, le m² s’y négociait en moyenne à 3 270 €, contre 2 500 € environ pour la ville dans son ensemble.

Les plus fins connaisseurs sauront dénicher toutefois d’excellentes opportunités s’ils cherchent un peu. Dans des quartiers comme La Fourragère, Montolivet ou encore Saint-Jean-du-Désert, il n’est pas rare de trouver des biens situés largement sous cette moyenne de prix.

Très résidentiel, réputé pour sa tranquillité et ses paysages arborés, le XIIe constitue un excellent terrain de chasse pour tous les acquéreurs qui souhaiteraient se rapprocher au maximum du centre-ville marseillais sans en subir les désagréments.

Les points clés à retenir

  • Le XIIe est un arrondissement périphérique caractérisé par un tissu fortement résidentiel.
  • Il offre à ses habitants une variété de quartiers et de beaux espaces verts.
  • La qualité des transports en commun contribue à son désenclavement.

La rédaction vous conseille : 

Seloger est noté 7,1/10 selon 270 avis clients Avis-Vérifiés