De + 10 % à - 23 %, les prix de l’immobilier à Marseille varient fortement !

De + 10 % à - 23 %, les prix de l’immobilier à Marseille varient fortement !
partage(s)

En 2016, les prix immobiliers marseillais se caractérisent par des variations d’une grande amplitude : + 11,8 % dans le XIIe, - 23,1 % dans le XIVe. Explications avec le LPI-SeLoger.

+0,1 % en 12 mois sur l'ensemble des prix de l'immobilier à Marseille

Affichant des prix au m² en très forte hausse sur les douze derniers mois, le XIIe arrondissement de Marseille réalise une excellente performance ! Comme en attestent les données récoltées à fin-septembre par le baromètre LPI-SeLoger, des Caillols à Montolivet en passant par Saint-Barnabé et les Trois-Lucs, ce sont 11,8 % qui ont été gagnés sur les prix au m² des appartements anciens. Il est à noter que le XIIe n’est pas seul dans son ascension. L’accompagnent, en effet, les Ve (Baille, le Carnas / 2 673 €), IXe (les Baumettes, le Cabot, la Panouse / 2 766 €) et IIe (les Grands carmes, la Joliette / 3 249 €) arrondissements phocéens qui voient leurs prix immobiliers respectivement progresser de 5,6 %, 6,4 % et 8,1 %. Dans le même temps, force est de constater que c’est une nouvelle fois dans le XIVe arrondissement (Les Arnavaux, Bon-Secours, Le Canet) de la cité phocéenne que les prix des appartements ont connu la plus forte baisse (- 23,1 %) sur l’année. 

Prix immobiliers appartements marseille dans l'ancien baromètre LPI-SeLoger à fin septembre 2016

Bon à savoir

  • À Marseille, le m² se monnaye aux environs de 2 672 €.  
  • En France, un appartement ancien coûte 3 481 € du m², en moyenne. 

L'arrondisement le moins cher : XIVe marseillais !

Dans le tiercé de tête des arrondissements phocéens où les prix de l’immobilier sont les plus abordables, on retrouve les XVe (Aygalades, Cabucelle / 1 467 €), IIIe (Saint-Lazare, Belle de mai / 1 692 €) et XIVe (Arnavaux, Bon-Secours, Saint-Barthélémy / 1 281 €). Dans les rangs des arrondissements les plus chers de la cité phocéenne, c’est sans surprise que l’on retrouve les - indéboulonnables - XIIe (Les Caillols, Montolivet / 3 169 €), VIIIe (Bonneveine, Les Goudes / 3 451 €) et VIIe (Le Pharo, Endoume / 3 661 €) marseillais.

indicateurs clés du marché immobilier marseille baromètre LPI-SeLoger à fin septembre 2016

Les points clés à retenir

  • À Marseille, la tendance est au « statu quo » (+ 0,1 % sur l’année / - 0,7 % sur le trimestre).
  • La plus forte progression a été réalisée par le XIIe arrondissement marseillais avec des prix en hausse de 11,8 %.