1 Français sur 5 n’a toujours pas installé son détecteur de fumée

1 Français sur 5 n’a toujours pas installé son détecteur de fumée
partage(s)

Un récent sondage atteste que 20 % des Français ont décidé de ne pas installer de détecteur de fumée dans leur habitation. Il est vrai que la loi ne prévoit pas de sanction contre les propriétaires récalcitrants.  

Le marché du détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) affiche une insolente santé : 8,5 millions d'appareils ont été vendus au premier semestre 2015, soit une hausse spectaculaire de plus de 2 000 %. Il existe pourtant encore une marge de progression. Selon une étude BVA l'adoption de la loi Morange, imposant en mars dernier à tous les foyers d'être équipés, n’a visiblement pas déclenché ce réflexe du côté de 20 % des Français. Cette enquête, réalisée auprès de 978 personnes, se situerait même, d’après les professionnels très en-dessous d’une réalité qui friserait les 40 % de réfractaires.

Les détecteurs de fumée obligatoires depuis le 24 mars 2015

Les locataires formeraient un tiers des récalcitrants. La loi Alur du 24 mars 2014 impose au propriétaire du bien de procéder à l'installation d'un détecteur de fumée, le locataire étant redevable de son seul entretien. Mais les textes ne prévoient aucune sanction contre le propriétaire, les sociétés d'assurance étant même tenues de rembourser le bien en cas de sinistre, même en l’absence de détecteur. Le texte a été assoupli lors de son entrée en vigueur, permettant aux gestionnaires de parcs importants de biens immobiliers, tels les bailleurs sociaux, de disposer d’un délai supplémentaire pour installer le détecteur de fumée. Ces derniers ont jusqu'au 1er janvier 2016 pour être en conformité avec la loi, à condition qu'ils soient en mesure de prouver qu’ils ont passé commande de l'appareil avant le… 8 mars 2015.

Détecteur de fumée : 1 Français sur 5 n'en a pas !

Chiffres clés

Ce n’est pas tant le prix du détecteur qui rebute les récalcitrants. L’enquête menée par le Journal de Saône et Loire révèle qu’en moyenne, les Français ont dépensé entre 10 et 15 € pour l’achat du détecteur, optant plutôt pour un produit d’entrée de gamme avec pile 9V renouvelable chaque année.

La rédaction vous conseille :