Bientôt un diagnostic immobilier obligatoire pour détecter la radioactivité !

Bientôt un diagnostic immobilier obligatoire pour détecter la radioactivité !
partage(s)

Après l'amiante, le plomb, le mérule et on en passe, un nouveau diagnostic s'impose aux vendeurs et aux loueurs de biens immobiliers. Ce nouveau dispositif devrait voir le jour au plus tard en juillet 2017.

Le Figaro rapporte dans une de ces récentes éditions qu’une nouvelle obligation, comme l'indique une ordonnance du 10 février 2016, s’impose désormais aux vendeurs ou loueurs d'un bien immobilier, comme c’est déjà le cas des traditionnels diagnostics termites, plomb, amiante ou mérule. Pour ce faire, le logement doit être situé dans des zones où l’exposition au radon, un gaz inodore, est susceptible de porter atteinte à la santé, c'est-à-dire « au-dessus de certains niveaux d’activité volumique ». L'acquéreur ou le locataire doivent être tenus au courant de ce risque.

Bon à savoir

L'entrée en vigueur de ce nouveau diagnostic passera par la case décret au plus tard au 1er juillet 2017.

Un diagnostic immobilier contre un gaz inodore

Incolore, inodore, ce gaz radioactif se signale par sa présence masquée dans les sous-sols granitiques et volcaniques. Il peut ainsi se répandre dans les étages des immeubles pourvus d’une colonne d’air, mais aussi par les escaliers ou l’ascenseur. Présent dans l’atmosphère, le radon peut être inhalé. Il constitue la principale source d’exposition naturelle des populations humaines et animales. Toutes les études tendent à démontrer que le radon est la deuxième cause de cancer du poumon après le tabagisme, mais devant l’amiante, l’arsenic, le chrome, le nickel et la pollution atmosphérique.

Conseil SeLoger

Pour réaliser un diagnostic immobilier, notre partenaire, AlloDiagnostic, est à votre disposition.

La rédaction vous conseille :