Chèque énergie : 4 millions de Français vont en bénéficier en 2018

Chèque énergie : 4 millions de Français vont en bénéficier en 2018

En 2018, 4 millions de ménages modestes vont recevoir un chèque énergie. Montant, date de versement, conditions de ressources… tout ce qu’il faut retenir de cette nouvelle aide, qui vient remplacer les tarifs sociaux de l'électricité et du gaz.

Chèque énergie : quels avantages et comment l'utiliser ?

Ça y est, les tarifs sociaux de l'électricité et du gaz ont tiré leur révérence pour laisser place au chèque énergie. Ce dernier est en effet généralisé, après deux ans d'expérimentation dans 4 départements. Ainsi, dès le printemps 2018, cette nouvelle aide sera versée à 4 millions de ménages afin de les aider à régler leur facture énergétique ou à financer des travaux de rénovation dans leur logement. Dans ce dernier cas, il est impératif de faire appel à un artisan certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement) et que les travaux soient compris dans une liste établie par le gouvernement. Par ailleurs, en cas de déménagement, les bénéficiaires du chèque énergie sont dispensés des frais de mise en service du nouveau contrat. De plus, ils n’ont pas à payer de frais en cas de rejet de paiement et bénéficient d’un abattement de 80 % sur la facturation d'un déplacement en raison d'une interruption de fourniture.

Chiffre clé

Le montant moyen du chèque énergie s’élèvera à 150 €.

Une nouvelle aide accordée sous conditions de ressources

Cette aide s'adresse aux ménages les plus modestes et est accordée sous conditions de ressources : le revenu fiscal de référence doit être inférieur à 7 700 € par an pour une personne seule, 11 550 € pour un couple avec un enfant, 13 860 € pour un couple avec 2 enfants, etc. Le chèque énergie sera envoyé au printemps et restera valable jusqu’au 31 mars de l’année suivante. À noter qu’aucune démarche n'est nécessaire pour bénéficier du chèque énergie. Il sera automatiquement adressé à chaque bénéficiaire sur la base des informations transmises par les services fiscaux. Le montant du chèque énergie, lui, variera de 48 à 227 €, sachant que 69 % des ménages toucheront au moins 144 € et que le montant moyen s’élèvera à 150 €. Un petit coup de pouce, que le gouvernement a prévu de revaloriser de 50 € en 2019, afin qu’il atteigne 200 € en moyenne. 

Bon à savoir

Pour les personnes logées dans un logement-foyer conventionné (foyer de jeunes travailleurs, résidence pour personnes âgées, etc.), le chèque énergie peut servir à payer les charges de chauffage incluses dans la redevance.