Et si vous craquiez pour un logement atypique ?

Et si vous craquiez pour un logement atypique ?

Vous n'êtes pas du genre « Monsieur ou Madame tout le monde » et les logements classiques, ce n'est pas votre truc. Misez sur une Tiny house, un souplex ou encore une péniche...

Surfer sur la tendance avec un logement en souplex

Ce terme vous est peut-être inconnu, mais le souplex, un duplex inversé, est l'une des tendances à la mode dans les grandes villes, où l'espace se fait rare et cher. À l'instar des duplex, les souplex sont conçus sur deux niveaux. Il s'agit donc d'un appartement au rez-de-chaussée avec une cave aménagée, ce qui représente une solution idéale pour obtenir plus d'espace à un prix plus abordable. En effet, un souplex peut avoir une décote allant de 30 à 50 % par rapport aux logements d'un même quartier. Cependant, mieux vaut opter pour un logement déjà aménagé car les travaux à effectuer sont souvent coûteux et conséquents. Dans le cas d'un bien à rénover, vous serez dans l'obligation d'obtenir un permis de construire ainsi qu'une autorisation de la copropriété.

Souplex habitation
Attention, dans certaines zones, la construction de souplex est interdite par le plan local d'urbanisme. © Fotolia

Bon à savoir

Pour répondre aux normes, le souplex doit être isolé et étanche avec une hauteur sous plafond d'au moins 1,80 m. Il doit également comprendre une fenêtre au minimum.

Opter pour une péniche pour vivre au grand air

Vivre sur l'eau dans un espace original séduit de nombreux acquéreurs souvent réticents à l'idée « d'étouffer » dans un logement classique. Le prix d'un tel bien varie selon les régions. En province, une péniche coûte jusqu'à 40 % moins cher qu'un appartement classique tandis qu'à Paris, elle peut valoir plus cher qu'un appartement. Par exemple, pour une péniche de 150 m² à Paris, le prix s'élève à 900 000 € au minimum. Ces variations se justifient par l'emplacement de la péniche ainsi que la surface habitable. Cependant, il faut garder à l'esprit qu'y vivre implique un entretien régulier et des coûts annexes importants. Aux taxes fluviale, foncière et d'habitation s'ajoutent des frais d'assurance (entre 500 et 2 000 € par an) et d'amarrage (de 100 à 900 € par mois).

Logement Péniche
Une péniche se vend sans frais de notaire ce qui permet une économie conséquente à l'achat. © Fotolia

Habiter un ancien local commercial pour profiter de grand volume

Si vous avez un esprit créatif et des talents pour l'aménagement intérieur, pourquoi ne pas acheter un local vide pour l’agencer selon vos envies ? Cette solution peut vous permettre de profiter d'une décote de 15 à 40 % par rapport à un logement classique dans le même quartier. Cependant, de gros efforts financiers seront à consentir pour les travaux à entreprendre. N'oubliez pas de vérifier que le local est raccordé aux réseaux d'eau et de gaz, au risque de devoir à nouveau mettre la main à la poche. Depuis quelques années, les démarches administratives pour métamorphoser un local en logement ont été simplifiées. Consultez cependant votre mairie pour en savoir plus sur les règles locales d'urbanisme : dans certains cas, un permis de construire peut être exigé.

Local aménagé habitation
Si le logement excède 170 m², le recours à un architecte est obligatoire. © Oredia

Acheter une Tiny house pour un mode de vie écologique

Concept tout droit venu des Etats-Unis, la « Tiny house » séduit de plus en plus de Français qui privilégient un mode de vie écologique. Cette petite maison principalement réalisée en bois et souvent sur roues permet de limiter l'empreinte écologique. Équipée de panneaux solaires, elle peut être totalement autonome en énergie. La « tiny house » offre généralement une surface habitable d'environ 10 m² et s'apparente à un chalet où chaque recoin est optimisé. Vivre dans ce genre de logement permet également de réaliser des économies de chauffage et d’électricité et ne coûte qu'environ 20 000 € si vous la construisez vous-même. La « tiny house » ne doit pas excéder 3,5 tonnes et 2,55 m de large pour 4,30 m de haut.

Tiny House - Maison en bois
Ces mini-maisons peuvent aussi servir de chambre d'amis dans le jardin ! © Daniel Venneman

Bon à savoir

Vous pouvez entreposer votre habitat mobile sur votre terrain sans formalité si la durée n'excède pas 2 mois. Au-delà, vous devez demander un permis pour aménager et garder votre place de stationnement.

La rédaction vous conseille :