6 astuces pour faire baisser le coût de votre crédit immobilier

6 astuces pour faire baisser le coût de votre crédit immobilier

Même si le niveau des taux d’intérêt est bas pour les crédits immobiliers, ce n’est pas une raison pour ne pas tenter de le faire baisser encore un peu plus ! Pour optimiser vos chances d’obtenir un taux avantageux, SeLoger vous accompagne dans votre démarche.

1. Montrez à votre banquier que vous savez épargner

Outre vos revenus, c’est votre capacité d’épargne qui sera scrutée par les banques que vous solliciterez pour votre prêt immobilier et aux yeux d’un banquier, mieux vaut passer pour une « fourmi » que pour une « cigale ». Si vous pouvez justifier de versements effectués régulièrement depuis votre compte courant vers un placement d’épargne, le banquier sera plus enclin à faire un effort sur le taux de votre crédit.

2. Constituez-vous un apport personnel pour décrocher un meilleur taux

Bien qu’il ne soit pas à proprement parler obligatoire, un apport contribuera à rassurer les banques que vous contacterez et accessoirement vous aidera à décrocher une ristourne sur le taux qui vous sera proposé. Comptez environ 10 % du prix d’achat du bien immobilier (hors frais de notaire) que vous convoitez.

Avez-vous le droit au PTZ ?

C'est la première fois que vous achetez ? Calculez le montant de votre prêt à taux zéro.

3. Mettez de l’ordre dans vos comptes

Avant de vous accorder votre prêt immobilier, une banque épluchera vos comptes sur les six derniers mois. Des crédits-conso en suspens ou des découverts à répétition éveilleront alors la méfiance du banquier… Au contraire, mettre en avant des finances bien gérées pourra vous aider à décrocher une réduction sur votre taux d’intérêt.

4. Négociez les frais annexes de votre crédit immobilier

Un prêt immobilier, c'est bien sûr un capital que vous empruntez et un taux d'intérêt qui vient s'y ajouter, mais ce sont aussi des frais annexes. Frais de dossier, assurances, garanties (hypothèque, caution) et autres pénalités pour remboursement anticipé sont autant de frais dont vous devrez vous acquitter et qui alourdiront la facture… En faisant baisser ces frais annexes, vous réduirez d'autant le coût global de votre crédit immobilier. Tentez, par exemple, de négocier le montant des pénalités pour remboursement anticipé ou essayez d'obtenir de la banque qu'elle vous fasse cadeau des frais de dossier.

Bon à savoir

Un courtier peut vous faire gagner jusqu’à 0,5 % sur le taux de crédit !

5. Faites jouer la solidarité familiale

Si vous avez la chance que vos parents ou d’autres membres de votre famille se proposent de vous financer votre achat immobilier, vous pourrez profiter d’un taux défiant toute concurrence. Mais attention, il vous faudra alors établir une reconnaissance de dette, voire un contrat de prêt entre vous et la personne qui vous prêtera l’argent. Sans oublier non plus de déclarer ce prêt au Fisc.

6. Envisagez plusieurs scénarios

Parce que le coût d'un crédit immobilier varie selon certains critères tels que le taux d'intérêt, la durée d'endettement, le montant de l'apport personnel ou encore les frais d'assurance et de dossier, il peut être intéressant de faire vos calculs en envisageant différents scénarios. Pour vous y aider, BforBank met à votre disposition un simulateur en ligne à la fois intuitif et efficace.

Bon à savoir

  • Quelle que soit la durée du prêt, les taux des crédits immobilierss sont tous inférieurs à 2 %.