Pinel, Censi-Bouvard, CITE… Comment en profiter avant la fin de l’année ?

Pinel, Censi-Bouvard, CITE… Comment en profiter avant la fin de l’année ?

Les dispositifs de défiscalisation immobilière sont amenés à changer, voire à disparaître en 2018. Comment en profiter pleinement avant la fin de l’année ? Et quels sont les avantages ? 

Profitez du dispositif Pinel jusqu'en 2021 sauf en Zone C et B2

Le dispositif Pinel 2018, qui permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu en contrepartie d’un investissement locatif dans l'immobilier neuf, est mis en place jusqu’au 31 décembre 2021 mais uniquement dans les zones tendues (A, A bis et B1). Dans la zone C (territoires ruraux) et la zone B2 (villes de plus de 50 000 habitants), le Pinel 2018 est disponible si les demandes de permis de construire ont été déposées avant le 31 décembre 2017 et à la condition que ces logements soient acquis au plus tard le 31 décembre 2018. Le dispositif Pinel vous permet d’obtenir une réduction de votre impôt sur le revenu correspondant à 12 %, 18 %  ou 21 % du prix d’achat du bien immobilier. Pour cela, vous devez le louer pendant une durée de 6, 9 ou 12 ans, à titre de résidence principale et selon les plafonds définis par la loi. A l’issue de cette période de location, vous serez libre de faire usage de votre bien comme vous l’entendez.

Défiscalisation immobilière avec le Dispositif Pinel, le Censi-Bouvard et le CITE

Investir dans les résidences de services avec le Censi-Bouvard

Autre avantage fiscal qui ne sera peut-être pas renouvelé en 2018 : le Censi-Bouvard qui concerne l’investissement locatif meublé dans les résidences de services comme les logements étudiants ou les établissements médicalisés (EHPAD). Il vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 11 % répartie sur 9 ans et la possibilité de récupérer la TVA (soit 19,6 % du prix du bien). De plus, grâce au statut de « loueur meublé non professionnel », vos revenus locatifs sont imposés selon le régime micro-BIC (bénéfices industriels et commerciaux) avec un abattement forfaitaire de 50 %. Enfin, dernier avantage non négligeable, votre bien est géré par un gestionnaire professionnel qui, non seulement, vous garantit le paiement des loyers mais vous dispense aussi des contraintes liées à la gestion locative.

Entreprendre des travaux éco-responsables avec le crédit d'impôt

Si vous n’avez pas l’envie ni les moyens d’investir dans la pierre, vous pouvez toujours chercher à améliorer votre habitation. Vous pourrez alors bénéficier d’un crédit d’impôt sur le revenu correspondant à 30 % des dépenses d’équipements énergétiques (isolation, pose de double-vitrage etc.) destinées à améliorer la qualité environnementale de votre logement. Les travaux doivent être effectués dans la résidence principale et leur montant est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple. Cet avantage appelé CITE (Crédit d’Impôt Transition Energétique) s’achève au 31 décembre 2017.

Bon à savoir

Nicolas Hulot, le ministre de la Transition écologique et solidaire, a annoncé que le CITE sera transformé, dès 2019, « en prime versée dès l’achèvement des travaux ».