La Green Machine : la plate-forme qui pourrait reverdir le désert

La Green Machine : la plate-forme qui pourrait reverdir le désert
partage(s)

L’OMS estime que la désertification et le climat sont étroitement liés, et c’est pour pallier le développement de ces espaces inexploités que le studio Malka Architecture et Yachar Bouhaya ont imaginé la Green Machine (« la machine verte »), une plate-forme capable de reverdir le désert.

120 000 km² de végétation sont perdus chaque année

Les terres se dégradent de plus en plus, à tel point que ce ne sont pas moins de 120 000 km² de terre qui sont perdus chaque année, et qui restent en friche. Cette perte entraîne de la famine et diminue le ravitaillement en nourriture de beaucoup de zones dans le monde, ce qui rend plus instable et précaire la vie de millions de personnes. Pourtant, ces terres qui restent inexploitées permettraient de cultiver 20 millions de tonnes de céréales, d’autant que le désert représente à lui seul 40 % de la surface planétaire.

The Green Machine

La Green Machine peut produire 450 m3 d’eau par jour

La Green Machine imaginée par le studio Malka Architecture et Yachar Bouhaya se présente sous la forme d’une immense plate-forme, sur laquelle on retrouve notamment 9 ballons, capables de produire 450 m3 d’eau par jour, grâce à la condensation de l’air. Mais la Green Machine est également équipée de 9 tours solaires d’une puissance de 450 kw : ces tours canalisent l’air chaud du désert et s’en servent pour produire de l’électricité.

The Green Machine

Une machine capable de revitaliser la terre et de reverdir le désert

Au cœur de cette plateforme, on retrouve également 24 500 m² de champs de céréales, 4 500 m² de serres agricoles hydroponiques, qui économisent l’eau et l’électricité, ainsi que 4 700 m² de citernes. Enfin, la Green Machine contient des fermes d’élevage destinées à fertiliser le sol et à nourrir les habitants. La structure de la Green Machine est montée sur des crawlers, qui rendent la plate-forme mobile, même lorsqu’elle transporte des charges importantes. Ces chenilles retournent également la terre en répandant de l’eau, ce qui permet de revitaliser la terre, et à terme, de la reverdir.

The Green Machine

La rédaction vous conseille :