La ville de Nanjing, en Chine, s’offre les premières forêts suspendues d’Asie !

La ville de Nanjing, en Chine, s’offre les premières forêts suspendues d’Asie !
partage(s)

Après Milan, l’architecte italien Stefano Boeri conçoit deux tours végétales pour la ville de Nanjing, en Chine. Les 3000 végétaux plantés permettront d’absorber plus de 35 tonnes de CO2 par an.

Une architecture qui combine écologie et urbanisme à grande échelle

Les tours de demain seront vertes. Du moins, on l’espère. L’architecture promue par Stefano Boeri est à la fois écologique, innovatrice et élégante. A elles-deux, les tours de Nanjing comprendront plus de 3000 plantes, dont 1000 arbres. L’ensemble végétal permettrait d’absorber 35 tonnes de CO2 par an pour rejeter 60 kg d’oxygène par jour. La plus haute des deux tours atteindra les 200 mètres et contiendra des bureaux, un muséum, ainsi qu’une école d’architecture et un club roof top. L’autre tour accueillera quant à elle un hôtel disposant d’une piscine sur le toit. Les travaux devraient prendre fin en 2018

Vue prévisionnelle des deux tours végétales de Nanjing
Des tours qui absorbent le CO2 ambiant, une solution intelligente pour lutter contre la pollution de l’air en ville. © Stefano Boeti Architects
Tours végétales de Nanjing par Stefano Boeri
23 variétés de végétaux ont été soigneusement sélectionnées parmi les espèces locales. © Stefano Boeri Architects
Tour végétale à Milan
Tour végétale par Stefano Boeri achevée à Milan en 2014. © Stefano Boeri Architects
Tours végétales à Milan
Après Milan et Nanjing, des tours similaires devraient voir le jour à Lausanne. © Stefano Boeri Architects