Immobilier à Nice : les prix vont de 80 000 € à plus de 2 millions d'euros !

Basé à Nice, Mortimer Gillot-Khayat, conseiller immobilier, connaît les spécificités (offres des logements disponibles, prix au m², attentes des acheteurs…) de sa ville sur le bout des doigts. Pour le baromètre LPI-SeLoger, il a accepté de décrypter le marché immobilier niçois et nous fait profiter de son analyse.

Le marché immobilier niçois se distingue par sa grande diversité

Les données recueillies par le baromètre LPI-SeLoger nous indiquent qu'à Nice, le prix de l'immobilier ancien accuse une légère baisse (- 0,9 % sur les douze derniers mois / - 1,1 % sur le trimestre). Pour autant, le marché immobilier niçois se porte bien. Très bien, même ! À la fois dynamique et hétérogène, il a pour particularité de couvrir un large spectre de biens immobiliers et de s’adresser à une clientèle très diversifiée. « Que ce soit en termes de prix comme de types de logements, la palette est large et tout le monde y trouve son compte » explique Mortimer Gillot-Khayat, conseiller immobilier à Nice et manager IAD. 

  • Les primo-accédants ont tendance à s’orienter vers des logements de type 2/3 pièces.
  • Les biens de faible superficie, notamment les studios situés dans le centre-ville de Nice, attirent davantage les investisseurs locatifs, ces derniers étant surtout en quête de rentabilité.
  • Les secundo-accédants recherchent en priorité des biens de plus grande superficie, comme des 3, des 4 ou encore des 5 pièces.
  • Les biens de prestige et les villas niçoises sont principalement ciblés par une clientèle d’acquéreurs étrangers, très friands de la jolie vue dont la côte d’azur permet de profiter.

À Nice, la demande d’achat immobilier porte principalement sur les 2/3 pièces dans le centre-ville ».

M. Gillot-Khayat, conseiller immobilier à Nice et manager IAD, membre de l'association LPI.

Des prix immobiliers qui vont de 80 000 à beaucoup plus de 2 millions d'euros !

Dans celle que l’on surnomme la capitale azuréenne, les prix immobiliers font le grand écart. « En fonction des quartiers, on a des studios dont le prix varie entre 80 000 et 100 000 €. Mais pour un bien situé dans l’hyper-centre de Nice - avec terrasse - ou en front de mer, les prix peuvent aller jusqu’à 200 000 €. Pour un T2, le prix oscille le plus souvent entre 110 000 et 300 000 €. Pour une maisonnette située à l’est de Nice ou sur les collines, le ticket d’entrée avoisine les 430 000 €. Et s’il s’agit d’une villa, il faut alors compter entre 700 000 € et 2 000 000 €, voire beaucoup plus » précise Mortimer Gillot-Khayat.

Bon à savoir

  • À Nice, le prix moyen d’un appartement dans l’ancien est de 4 142 €/m². (Source LPI-SeLoger)

Pour un logement dans l’hyper-centre de Nice, comptez 4 500 €/m²

À Nice comme ailleurs, certains quartiers sont mieux cotés que d’autres. « Les secteurs les plus demandés sont le centre-ville ainsi que les quartier du Port, Fabron, Cimiez, et le quartier de la Libération où la demande va croissant » indique Mortimer Gillot-Khayat. « Dans l’hyper-centre de Nice (boulevard Bouchage, rue Pastorelli, rue de l’Hôtel des Postes), devenir propriétaire d’un appartement coûte, en moyenne, 4 500 €/m². Si le logement est situé avenue de Suède, avenue de Verdun ou avenue Félix Faure (la Coulée Verte), le prix au m² sera plus élevé. Mais les secteurs les plus cotés sont la Promenade des Anglais, les Ponchettes et le quai des États-Unis pour les appartements. Le m² s’y monnaye à plus de 10 000 €. Quant aux maisons, les plus chères au m² se trouvent du côté du cap de Nice et de Mont-Boron. Selon que le bien sera plus ou moins proche de la mer, la fourchette de prix variera entre 8 000 et 15 000 €/m² ». 

A Nice, il n'est pas rare qu'un bien se vende en une quinzaine de jours...

… mais le délai de vente moyen d’un logement est d’environ trois mois ».

La Californie, un quartier où il devient urgent d'investir !

Si les quartiers Pasteur et Ariane sont quelque peu boudés par les acheteurs, un autre secteur de Nice mérite, quant à lui, de retenir toute l’attention des investisseurs. Il s’agit de la Californie. « Ce secteur est actuellement en pleine transformation et une nouvelle ligne de tramway y a récemment vu le jour. Les nouveaux aménagements qui ont été effectués embellissent considérablement le secteur et attirent de nombreux commerces » explique Mortimer Gillot-Khayat. « Un autre point fort de la Californie, c’est sa proximité avec la Promenade des Anglais : cinquante mètres à peine séparent ces deux quartiers. Enfin, le prix de l’immobilier y est encore abordable : entre 3 500 et 4 000 € du m². Pour toutes ces raisons, la Californie est un secteur dans lequel je crois beaucoup ».

Quelles sont les communes abordables autour de Nice ?

Si Nice est indéniablement attractive, les communes avoisinantes ne manquent pas non plus d’atouts. «  Les petits budgets ont tendance à prospecter dans les communes voisines de Nice, telles que Saint-André ou la Trinité. Les villages situés sur les hauteurs de la ville se caractérisent également par des prix immobiliers abordables.