Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

86 % des Français veulent améliorer la qualité de l'air de leur logement

86 % des Français veulent améliorer la qualité de l'air de leur logement

En France, près de 9 ménages sur 10 souhaitent améliorer la qualité de l'air intérieur de leur logement. Pourtant, la plupart d’entre eux sont mal informés sur la dangerosité d’un air intérieur de mauvaise qualité.

En cours de chargement...

Sommaire

Seuls 63 % des Français considèrent que leur air intérieur est bon

Selon l’Ademe, nous passons au moins 80 % de notre temps dans des endroits clos (transport, bureau, maison) alors que l’air y est jusqu’à 5 fois plus pollué qu’à l’extérieur. Conséquence, au cours des 30 dernières années, le nombre d’asthmatiques a été multiplié par 4 en France, et 20 000 décès par an sont directement liés à une mauvaise qualité de l'air intérieur. Dans ce contexte, une étude du constructeur IGC, réalisée avec l’institut Harris Interactive, s’est intéressée aux attentes des Français en ce qui concerne la qualité de l’air intérieur. Premier constat de cette étude : 86 % de la population aimerait améliorer la qualité de son air intérieur. Les plus nombreux sont les 18-34 ans (91 %). En France, seuls 63 % des ménages considèrent que leur air intérieur est « bon ». Les 18-34 ans semblent légèrement moins satisfaits que les autres tranches d’âge puisqu’ils sont 58 % à le considérer comme bon, contre 65 % chez les plus de 55 ans. Des disparités régionales existent également : c’est dans le Sud-Ouest (72 %) et le Nord-Ouest (70 %) que l’on semble le plus satisfait de son air intérieur, alors qu’en Ile-de-France, seuls 48 % sont satisfaits.

Français Perception Qualité Air
Seuls 11 % des Français jugent que leur air intérieur est très bon. © IGC-Harris Interactive

Mauvaise qualité d’air : 83 % des Français sont mal informés sur les dangers

Même si la population française semble très sensible à la qualité de l'air intérieur de son logement, les COV (Composants Organiques Volatils) restent encore relativement méconnus : 43 % des Français n’en ont même jamais entendu parler, 40 % connaissent « juste de nom », 14 % connaissent « assez bien » et seulement 3 % connaissent « très bien ». Ce sont les habitants du Nord-Ouest qui semblent les mieux informés, puisque 61 % d’entre eux affirment connaître les COV, contre seulement 53 % en Ile-de-France. Précisons que la RT 2012 (Réglementation Thermique) a rendu les maisons plus étanches à l’air, permettant aux COV, à l’origine de la pollution intérieure, de proliférer. Ces composants toxiques se matérialisent sous la forme de peintures, solvants, produits ménagers, fumée de tabac mais aussi lors de la cuisson des aliments ou lorsque l’on meuble sa maison. La qualité de l’air intérieur est également impactée par le taux de CO2 (Dioxyde de Carbone), c’est-à-dire le gaz carbonique que nous dégageons naturellement en respirant.

Information Français Composants Nocifs Air
Seulement 17 % des Français sont bien informés sur les COV. © IGC-Harris Interactive

L’aération est la solution la plus simple pour améliorer l’air intérieur

Pour améliorer la qualité de l'air de son logement, aérer reste la solution la plus simple et à portée de tous : 80 % des Français déclarent aérer au moins 1 fois par jour. Notons que près de 20 % des 18-34 ans n’aèrent que 2 fois par semaine. Heureusement, seuls 2 % de la population ne le fait jamais. C’est dans le Sud-Est qu’ils sont les plus nombreux à aérer au moins une fois par jour. Ils sont 84 % à le faire, contre 77 % dans le Nord-Ouest. En Île-de-France, 22 % aèrent même leur logement deux fois par jour, contre seulement 12 % dans le Nord-Est. Outre l’aération, il existe des solutions innovantes pour améliorer la qualité de l'air intérieur, comme les plaques de plâtre dépolluantes, qui permettent d’éliminer 80 % des COV, associées à l’installation d’une ventilation naturelle optimisée. Il est également possible d’installer des capteurs CO2 pour mesurer en permanence le taux de dioxyde de carbone, reliés à une application mobile qui alerte lorsque le taux est trop concentré, invitant alors à augmenter la puissance de ventilation ou à ouvrir les fenêtres. Il existe aussi des systèmes intelligents de ventilation composés de détecteurs qui mesurent continuellement la qualité de l’air.

Pièce Logement Pollution Intérieure
31 % des Français estiment que la cuisine est la pièce la plus polluée de leur logement. © IGC-Harris Interactive
Plus de conseils :