Acheter son logement coûte 124 € plus cher par mois qu’en 2015 !

Xavier Beaunieux 16 nov 2021
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le prix de l’immobilier hexagonal a fortement augmenté ces dernières années. Pour autant, la baisse des taux de crédit et d’assurance a limité la casse... Zoom sur ces villes où le pouvoir d’achat immobilier des Français recule (Angers, Villeurbanne) ou, au contraire, augmente (Perpignan, Toulon).

Image
Acheter son logement coûte 124 € plus cher par mois qu’en 2015 !
Pouvoir d’achat immobilier : en 2021, devenir propriétaire en France coûte tous les mois 12 % de plus qu’en 2015 . ©Zerbor
Sommaire

Mensualités : un surcoût qui peut atteindre 490 € !

Bien que la ténuité des taux d’intérêt bancaires et d’assurance de prêts immobiliers ait eu pour effet de limiter l’impact de la flamblée du prix des logements en France sur le budget des ménages, force est de reconnaître que les mensualités « tout compris » des acheteurs ont bondi. Dans la capitale où l’ITC se monte à 14 544 € du m² et coûte 18 % plus cher qu’en 2015, les mensualités « tout compris » sont 490 € plus élevées. À Bordeaux où l’ITC (7 324 €/m²) augmente de 31 % sur 6 ans (2015 vs 2021, NdlR), le surcoût « tout compris » (*) atteint 404 € !

De même, à Angers (4 962 €/m²), ville dont l’ITC progresse de 39 %, le surcoût « tout compris » se chiffre à 326 €. « En 6 ans, la ville d’Angers enregistre la plus forte augmentation des prix avec 56 % (3 157 €/). Il faut dire que l’attractivité de la première ville du département de Maine-et-Loire ne se dément pas sur ces 18 derniers mois. Les petites surfaces ont le vent en poupe car la ville du roi René est une ville étudiante. Il n’en demeure pas moins que les maisons avec extérieur restent le bien le plus recherché à Angers sur notre site, on voit que la recherche de maison progresse deux fois plus vite que celle des appartement depuis ces 18 derniers mois », précise Séverine Amate, porte-parole du groupe SeLoger et à Villeurbanne (+ 23 % sur l’ITC : 5 582 €/m²), les mensualités « tout compris » accusent un gain de 237 €. « On a coutume de nommer Villeurbanne, le 10e arrondissement de Lyon. Une ville qui semble " survitaminée", poussée par l’envolée Lyonnaise, mais aussi par un réseau de transports en commun exceptionnel : métro, bus, tramway et l’attrait des étudiants pour le campus LyonTech- la Doua, un des plus grands pôles scientifiques » indique Séverine Amate.

Sur les 34 villes que nous avons passées au crible, les mensualités affichent, en moyenne, un surcoût de 12  %. (Source : ITC - SeLoger & Empruntis)

Un indice de prix au plus près de la réalité

Pour rappel, l’ITC (l’Immobilier Tout Compris), dont SeLoger établit le classement, en collaboration avec le courtier en ligne Empruntis, se distingue du prix de l’immobilier en ce qu’il inclut, au-delà du prix du logement à proprement parler et pour davantage de réalisme, la taxe foncière, les droits de mutation ainsi que divers frais liés au crédit immobilier : taux d’emprunt et d’assurance, frais de garantie et de banque.

Image
<em>Modifier Article</em> Acheter son logement coûte 124 € plus cher par mois qu’en 2015 !
Ces villes où les mensualités d'emprunt ont nettement augmenté depuis 2015. ©SeLoger

À Perpignan, les mensualités baissent de 105 €

Au global, le prix de l’immobilier et l’ITC ont fortement augmenté depuis 2015, rognant par là-même le pouvoir d’achat immobilier des Français et faisant (mécaniquement !) s’envoler leurs mensualités d’emprunt. Pour autant, si la tendance - haussière -  est générale, elle n’est pas unanime. En clair, entre 2015 et 2021, les prix des logements ont reculé dans quelques villes de France, allégeant le coût des mensualités des propriétaires et boostant le pouvoir d’achat immobilier des acheteurs. À Grenoble, l’ITC « tout compris » atteint 4 444 €/m² reste stable (+ 0 % depuis 2015). Dans la Capitale des Alpes, les mensualités diminuent de 1 €.

Même constat à Perpignan où l’ITC « tout compris » recule de 14 % pour tomber à 2 576 €/m² et où les mensualités baissent de 105 €. Ce qui fait dire à Séverine Amate « qu'en 6 ans, le prix de l’immobilier accuse une baisse de 8,5%, un élément quasi lunaire, d'autant plus qu'on pourrait penser que cette ville, située à proximité de la montagne et de la mer, pourvue d'importants axes routiers, soit plutôt assujettie à une forte envolée. En attendant un éventuel rattrapage, Perpignan semble un excellent point de chute tant pour les primo-accédants que les investisseurs ». À Toulon, nos données nous indiquent que l’ITC « tout compris » affiche 4 081 €/m² au terme d’une baisse sexénale de 7 %. Dans le Port du Levant, l’acquéreur d’un logement de 60 m² voit ses mensualités baisser de 81 €. Enfin, au Havre, ville où l’ITC « tout compris » recule de 5 % par rapport à 2015 pour se porter à 3 558 €/m², c’est d’une économie de 46 € qu’un propriétaire peut profiter sur ses mensualités d’emprunt.

L'ITC et l'évolution des mensualités dans 34 villes de France

Ville ITC Évolution (**)
Aix-en-Provence 6 644 €/m² + 90 €
Amiens 4 050 €/m² + 31 €
Angers 4 962 €/m² + 326 €
Besançon 3 555 €/m² + 18 €
Bordeaux 7 324 €/m² + 404 €
Brest 3 333 €/m² + 138 €
Caen 4 424 €/m² + 103 €
Clermont-Ferrand 3 603 €/m² + 48 €
Dijon 4 154 €/m² + 31 €
Grenoble 4 444 €/m² - 1 %
Le Havre 3 558 €/m² - 46 €
Le Mans 3 027 €/m² + 48 €
Lille 5 612 €/m² + 189 €
Limoges 2 622 €/m² + 40 €
Lyon 7 486 €/m² + 341 €
Marseille 4 814 €/m² + 37 €
Metz 3 723 €/m² + 100 €
Montpellier 5 318 €/m² + 96 €
Mulhouse 2 784 €/m² + 20 €
Nantes 6 200 €/m² + 337 €
Nice 6 542 €/m² + 104 €
Nîmes 3 401 €/m² + 66 €
Orléans 3 988 €/m² + 47 €
Paris 14 544 €/m² + 490 €
Perpignan 2 576 €/m² - 105 €
Reims 4 452 €/m² + 154 €
Rennes 6 196 €/m² + 320 €
Rouen 4 443 €/m² + 91 €
Saint-Étienne 2 322 €/m² + 12 €
Strasbourg 5 841 €/m² + 224 €
Toulon 4 081 €/m² - 81 €
Toulouse 5 606 €/m² + 206 €
Tours 4 429 €/m² + 96 €
Villeurbanne 5 582 €/m² + 237 €

Source : ITC - SeLoger & Empruntis / **2015 vs 2021 / Prix issus du Baromètre LPI-SeLoger

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les seuils de revenus pour être éligible au PTZ ont été révisés au 1er avril 2024, et une 4e tranche a été créée pour rendre davantage de ménages éligibles. © CHUNYIP WONG - Getty images
France
Le PTZ - qui soutient l’accession à la propriété des primo-accédants - a été assoupli au 1er avril 2024. Ce prêt accordé sans intérêt d’emprunt évolue, avec des conditions d’accès assouplies et des...
Image
Les ventes de cuisines se ont diminué de -6,9 % sur l'année 2023, après une hausse importante de +19,5 % en 2021. © sheilasay - Getty images
France
Les ventes de cuisines se sont effondrées en 2023, avec une baisse de près de 7 % des ventes sur l’année. Dans un contexte de baisse du pouvoir d’achat immobilier et d'appétence pour le « do it...