Crédit immobilier : des durées d'emprunt en hausse mais des taux toujours aussi bas !

Si les emprunts immobiliers sont de plus en plus longs, les taux de crédit continuent de baisser. Une situation dont profitent les primo-accédants pour concrétiser leurs projets d'achat : ils représentent désormais 65 % des emprunteurs. 

Les taux des crédits immobiliers n'ont jamais été aussi bas !

En ce mois d’octobre, l’activité du marché du crédit immobilier est dynamique et les taux de crédit sont encore en baisse, proches de leur plus bas niveau historique. En effet, le courtier Cafpi a négocié des taux en moyenne de 1,19 % sur 20 ans, soit seulement 0,01 % de plus que le taux historique le plus bas de 1,18 %, atteint en octobre 2016. Les acheteurs doivent cependant emprunter sur des durées plus longues, au-delà de 20 ans et même jusqu’à 30 ans. Un contexte dont profitent surtout les primo-accédants : ils représentent désormais 65 % des emprunteurs, contre 62 % en août. Dans le détail, 91 % des dossiers d’emprunt concernent des achats de résidences principales, 7 % des investissements locatifs et 2 % des achats de résidences secondaires et commerces. Néanmoins, si les taux ont retrouvé leur niveau historiquement bas, ils pourraient repartir à la hausse à partir de l’été 2019, suite entre autres au retour de l’inflation. « Qu’on se le dise, les taux ne resteront plus aussi bas très longtemps », conclut Philippe Taboret.

Des taux inférieurs à 2 % sur toutes les durées d'emprunt

Durées d'emprunt Taux moyens
10 ans 1,35 %
15 ans 1,25 %
20 ans 1,45 %
25 ans 1,70 %
Répartition Emprunteurs Immobiliers
Les achats des résidences principales concentrent 91 % des emprunts immobiliers. © Cafpi

Les primo-accédants empruntent 210 000 € sur 20 ans

L’emprunt moyen des primo-accédants poursuit sa hausse. Il atteint 211 147 € sur 242 mois en ce mois de septembre contre 208 946€ sur 241 mois en août. Depuis le mois de juillet, cette hausse atteint près de 4 000 € supplémentaires pour 2 mois d’emprunt en plus. Cependant grâce aux taux de crédit historiquement bas, cette hausse n’a pas d’impact sur leur effort, qui passe à 3,77 années de revenus en septembre contre 4,35 années en août. De plus, 83,84 % des primo-accédants achètent dans l’immobilier ancien. Du côté des autres accédants, l’emprunt moyen repart également à la hausse. Ils empruntent en moyenne 260 814 € sur 196 mois mois en septembre contre 250 858 € sur 195 mois en août. Cette hausse des durées d'emprunt leur permet de réduire leur effort pour emprunter qui atteint 4,69 années de revenus en septembre, alors qu’il était de 5,09 années en août. Notons que la « vieille pierre » a toujours la cote puisque 79,65 % des accédants achètent de l’immobilier ancien.

Achat Années Revenus
En moyenne, un achat immobilier représente 3,77 années de revenus pour un primo-accédant. © Cafpi

Cette vivacité de la primo-accession prouve que le marché (immobilier) se porte bien. Mais il faut continuer à les soutenir, pour contrer les mesures négatives prises à leur encontre ».

Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint CAFPI.