Emmanuelle Cosse : les nouvelles mesures en faveur du logement

Emmanuelle Cosse : les nouvelles mesures en faveur du logement

La ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, a défini ses priorités pour les mois à venir. Elle veut mobiliser les logements vacants afin de les remettre sur le marché de la location, accélérer la rénovation énergétique, et favoriser le développement des éco-quartiers.

La mobilisation des logements vacants au profit des ménages modestes

La première priorité de la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, consiste à remettre sur le marché des logements vacants « immédiatement mobilisables », dont le nombre est estimé à 100 000 en zone tendue. Elle propose un dispositif « rénové, simple, dématérialisé » aux propriétaires individuels « qui ont eu une mauvaise expérience locative ou dont les logements nécessitent de petits travaux ». Ils pourront prétendre à un avantage fiscal et à un accompagnement de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) afin de réaliser des travaux, à la condition qu’ils louent leur logement à un ménage modeste et pour un loyer inférieur au prix du marché. La ministre a indiqué vouloir intégrer une évolution des dispositifs Besson et Borloo dans le projet de loi de finances 2017 qui sont, pour elle « peu connus, peu lisibles ». Une campagne de communication sera lancée à l’automne, et le ministère espère ainsi pouvoir remettre 50 000 logements sur le marché en 3 ans, contre les 20 000 à 25 000 logements concernés par les dispositifs existants. 

Emmanuelle Cosse veut accélérer la rénovation énergétique

Parmi les principaux chantiers annoncés par Emmanuelle Cosse, figure l’accélération de la rénovation énergétique de l’ensemble des bâtiments. Ainsi, la ministre souhaite lancer une mission visant à déployer un « service énergétique » mais également mettre en place des « plates-formes de la rénovation énergétique », qui réuniront des particuliers, des demandeurs de travaux et des prestataires. Le ministère entend également soutenir le développement de sociétés de tiers-financement, afin d’aider les copropriétés fragiles à financer leurs travaux de rénovation énergétique.

C’est notamment à travers l’action concrète, écologique et sociale, pour améliorer le quotidien et le cadre de vie de nos concitoyens que nous pourrons montrer quel est le sens de l’action publique et aussi la défense de l’intérêt général ». 

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement

Le renouvellement de la démarche d’éco-quartier

Le dernier grand projet du ministère du Logement sera de présenter une « nouvelle démarche d’éco-quartiers » en décembre, au terme d’une concertation avec l’ensemble des acteurs. Ainsi, Alain Jund, vice-président de l’Eurométropole de Strasbourg, s’est vu confié une mission d’évaluation des apports des éco-quartiers et de renouvellement du référentiel, ce qui permettra de valoriser les éco-matériaux, la construction locale et le soutien à l’économie circulaire.

Bon à savoir

La ministre du Logement a prévu d’organiser des « séminaires de travail, de juin à octobre », afin d’aller à la rencontre des acteurs du logement en régions.

La rédaction vous conseille :