Rechercher un article

En immobilier, ce sont les femmes qui cherchent, qui trouvent et qui décident !

En immobilier, ce sont les femmes qui cherchent, qui trouvent et qui décident !

En matière d’immobilier, ce n’est pas un scoop : c’est madame qui a le dernier mot. Mais ce que l’on sait moins, c’est que dès qu’il s’agit de rechercher un logement, ce sont (encore !) les femmes qui se montrent les plus actives…

Immobilier : les femmes plus connectées que les hommes

La chasse, c’est une affaire d’hommes ! Bon, ça, c’était peut-être vrai il y a deux millions d’années, à l’époque où les hommes des cavernes traquaient le mammouth et le rhinocéros laineux… Parce que de nos jours, les choses ont bien changé… Pour ce qui est de la chasse au logement, par exemple, ce sont les femmes qui s’y collent ! Comme le révèle une étude réalisée par Médiamétrie sur les habitudes des internautes, SeLoger compte plus de visiteuses que de visiteurs. Alors que d’ordinaire, tous sites confondus, la répartition hommes-femmes est quasi identique (51 % de femmes / 49 % d’hommes), 56 % des internautes qui consultent nos annonces immobilières sont des femmes. Ce qui veut dire qu’en plus d’être décisionnaires dans le choix du logement (tous les agents immobiliers vous le diront, « c’est la femme qui décide »), les femmes semblent s’impliquer davantage que leurs compagnons dans la recherche d'un bien immobilier.  

Le dicton du jour

« Ce que femme veut, Dieu le veut » (et ça vaut aussi pour l’immobilier !)

Achat, location : c’est la femme qui décide

Il suffit de regarder n’importe quel programme télévisé consacré à l’immobilier pour en avoir la confirmation. Si pour ce qui est des salaires, les femmes sont encore derrière les hommes (en moyenne, à poste équivalent, un homme gagne 800 € de plus que ses collègues du sexe faible), en matière d’immobilier (de la recherche de l’appartement ou de la maison à la prise de décision finale, en passant par les démarches auprès des banques), ce sont elles qui mènent la danse ! Eh oui, dans le couple, pour tout ce qui touche au choix du petit nid d’amour, c’est madame qui tranche. Pour autant, des concessions sont bien souvent nécessaires… En effet, l’achat d’un bien immobilier en commun est une épreuve à laquelle certains couples ne résistent pas…  À moins d’avoir pris soin de répartir équitablement les tâches (« Ok, bon alors, moi, je m’occupe des visites et toi de la demande de prêt. Ça te va comme ça, chéri ? »).

Le point clé à retenir

56 % des internautes qui consultent nos annonces immobilières sont des femmes.