Rechercher un article

On vous aide dans votre projet

Mon fils a dû quitter sa résidence universitaire, vais-je payer le loyer ?

Mon fils a dû quitter sa résidence universitaire, vais-je payer le loyer ?

Depuis que le confinement a été annoncé par le gouvernement, de nombreux étudiants ont déserté les résidences universitaires. Si votre enfant en fait partie, sachez qu’il ne sera pas redevable de son loyer d’avril, mais pensez à prévenir la résidence dans la semaine qui vient.

Mon fils a dû quitter sa résidence universitaire, vais-je payer le loyer ?

Sommaire

Les loyers des résidences universitaires annulés en avril

Si votre enfant est étudiant et bénéficiaire d’un logement universitaire géré par le CROUS, vous serez exonéré du paiement du loyer d’avril, comme l’a annoncé Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement Supérieur. Face à l’épidémie de Covid-19 et les mesures de confinement qui ont été prises, le gouvernement a donc décidé de donner un coup de main aux étudiants ne pouvant rester dans leur logement pendant la durée du confinement. En revanche, si votre enfant a décidé de partir de son logement pendant les mesures de confinement, vous devez prévenir sans tarder la résidence universitaire, car tous les étudiants qui auront quitté leur chambre ne paieront plus de loyer à partir du 1er avril. Cela suppose que le délai de préavis qui est habituellement fixé à un mois, ne sera pas appliqué cette année aux étudiants locataires d’un logement universitaire, comme l’a confirmé le CNOUS (Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires).

Bon à savoir

Si votre enfant a quitté précipitamment son logement étudiant et que vous annoncez son départ à la résidence universitaire, cela ne l’empêchera pas de venir récupérer l’intégralité de ses affaires à l’issue de la crise et du confinement.

Les étudiants locataires du parc privé doivent poursuivre le paiement de leur loyer

De nombreux étudiants sont, quant à eux, locataires d’un logement du parc privé, qu’il s’agisse d’un logement vide, d’un logement meublé ou d’une colocation. Dans ce cas de figure, aucune mesure n’a été prise pour suspendre le paiement des loyers : vous êtes donc redevable du loyer comme d’habitude. Jusqu’à présent, le confinement a été annoncé pour 15 jours, ce qui nous amènerait à début avril, mais tout porte à croire qu’il va être étendu pour encore plusieurs semaines. Il peut donc s’avérer judicieux de vous préparer à envoyer un courrier de congé, en respectant le délai de préavis qui s’applique au cas de figure de votre enfant. A moins qu’il ne soit amené à rester dans ce logement pour la prochaine année universitaire, auquel cas vous devez poursuivre le paiement du loyer dans les mêmes conditions qu’habituellement.

Les aides financières aux étudiants maintenues pendant la crise du conoravirus

Bien que les étudiants locataires du parc privé soient dans l’obligation de poursuivre le paiement de leur loyer, le versement des aides et bourses sur critères sociaux est maintenu pendant toute la durée de la crise sanitaire et des mesures de confinement. Toutes les aides financières versées par le CROUS sont également encore versées, à l’instar de l’aide au mérite, des aides spécifiques d’urgence, de l’aide à la mobilité. De plus, si votre enfant percevait l’APL (aide personnalisée au logement), le versement va également se poursuivre.

Si vous avez la moindre interrogation, sachez que le personnel administratif du CROUS ainsi que ceux de la CAF restent joignables pendant toute la durée de la crise.

Bon à savoir

Les aides étudiantes comme les bourses seront versées à tous les étudiants bénéficiaires, et ces derniers n’ont plus d’obligation d’assiduité pour les percevoir, dans la mesure où les établissements supérieurs sont fermés jusqu’à nouvel ordre.

Plus de conseils :