L'immobilier reste le placement n°1 des investisseurs

Les Français et la pierre, c’est toujours une affaire qui roule : 39 % de ceux qui détiennent un patrimoine ont choisi d'investir dans l’immobilier et 27 % ont même l’intention de le faire dans les 12 prochains mois.

L’immobilier est toujours l’actif favori des investisseurs

D’après une étude Perl-Ipsos, menée auprès des Français patrimoniaux, c’est-à-dire qui détiennent un patrimoine (immobilier ou financier), la pierre occupe toujours une place de choix parmi les investissements privilégiés. En effet, si la pierre a déjà su séduire 39 % des Français patrimoniaux, l’étude confirme que 27 % d’entre eux ont l’intention de réaliser un investissement immobilier dans les 12 prochains mois. « Ce chiffre s’explique notamment par le profil immobilier des Français patrimoniaux. Ils sont 79 % à déjà être propriétaires de leur résidence principale, et 64 % à ne pas avoir de crédit en cours sur celle-ci : des conditions idéales pour se projeter à court terme », commente Fabienne Simon, directrice générale adjointe d’Ipsos Public Affairs. Parmi les futurs placements immobiliers envisagés, la SCPI (26 %) et le dispositif Pinel (26 %) remportent le plus d’intentions de souscription. Notons que les investisseurs sont surtout à la recherche de rentabilité (31 %) et de sécurité (21 %).

Chiffres clés

Les Français investissent pour se constituer un patrimoine (24 %), préparer leur retraite (19 %) et générer un revenu complémentaire (16 %).

Gestion du patrimoine : les Français font confiance aux professionnels

Si l’étude démontre que la moitié des Français gère son patrimoine de manière autonome (51 %), la seconde moitié privilégie le contact physique, que ce soit auprès d’un expert (27 %) ou d’un membre de leur entourage (22 %). « Les Français patrimoniaux font plutôt appel à des professionnels, notamment des Conseillers en Gestion de Patrimoine, tandis que les investisseurs plus jeunes vont privilégier les conseils de leur entourage avant d’investir », précise Fabienne Simon. Ainsi, les CGP (Conseillers en Gestion de Patrimoine) occupent toujours une place de choix. Les attentes vis-à-vis de ces experts sont fortes et se concentrent avant tout sur une relation de confiance (58 %) et des conseils personnalisés (52 %). Par ailleurs, 87 % expriment leur satisfaction quant à la personnalisation des conseils prodigués par leur CGP, 85 % saluent leur expertise et 67 % sont satisfaits de la rentabilité des investissements proposés.

Investissement Français Patrimoniaux
31 % des investisseurs immobiliers recherchent avant tout la rentabilité. © PERL

La nue-propriété séduit les investisseurs immobiliers

L’investissement en nue-propriété, solution reposant sur le partage temporaire de l’usage et de la propriété d’un bien immobilier, suscite également l’intérêt des investisseurs. Ainsi, 60 % trouvent l’investissement en nue-propriété intéressant et 64 % ont l’intention de se renseigner sur ce type d’investissement. Les investisseurs sont surtout convaincus par la décote à l’achat et sa facilité de gestion. « À juste titre, ce sont des arguments très forts pour les Français qui souhaitent investir dans la pierre, a fortiori dans les zones en forte tension foncière », ajoute Thomas de Saint Leger, président de Perl. Un autre élément déterminant pour les investisseurs est la responsabilité sociétale : ils sont 69 % à trouver la nue-propriété particulièrement pertinente pour aider les Français à préparer leur retraite et 66 % à considérer qu’elle permet aux actifs et étudiants de se loger à proximité de leur travail ou de leur lieu d’études. Enfin, 64 % estiment que cette solution répond aux besoins actuels de la société.

Les Français patrimoniaux sont intéressés par les produits financiers

Ils sont 29 % à manifester leur intention de souscrire à un produit financier dans les 12 prochains mois, en particulier le livret d’épargne (82 %), l’assurance-vie (70 %) et le Plan Epargne Logement (62 %).