La demande des crédits immobiliers explose grâce aux taux très bas !

Sur le marché du crédit immobilier, le retour de la demande, perçu depuis le début de l’année, semble s’accélérer cet été. Une dynamique favorisée par le maintien de taux bas et par l’allongement de la durée des prêts.

Taux bas + hausse de la durée des crédits = une demande au plus haut !

Après un tassement de la demande fin 2017, la reprise se faisait doucement depuis le début d’année. Une dynamique qui s’est confirmée avec l’arrivée de l’été. En juillet, le nombre des nouveaux dossiers a dépassé celui de juillet 2017. « On assiste à un basculement, avec une production qui s’accélère doucement. En juillet, nous avons réalisé 300 dossiers de plus qu’en juillet 2017, ce qui est de bon augure pour le second semestre », indique Laurent Desmas, Président du Directoire du courtier Cafpi. Par ailleurs, les banques sont à l’affût des nouveaux clients et sont prêtes donc à faire quelques concessions. « On le voit notamment avec le succès des crédits longs », ajoute Philippe Taboret. 

Evolution Taux
Les taux de crédit sont stables depuis plusieurs trimestres. © Cafpi

Bon à savoir

Les crédits sur 25, 30 et même 35 ans deviennent des durées habituelles de prêts, principalement pour les primo-accédants qui cherchent à acquérir un bien, malgré les mesures qui leur sont défavorables, comme la suppression ou le recentrage des aides à l’accession (Pinel, PTZ, etc.).

Les taux des prêts immobiliers sont au plus bas depuis 2 ans !

Ce retour de la demande s’explique principalement par le maintien des taux bas. En effet, on assiste à un maintien des taux de crédit immobilier à des niveaux extrêmement bas. En juillet, les particuliers ont emprunté en moyenne à 0,89 % sur 10 ans, 1,18 % sur 15 ans, 1,39 % sur 20 ans et 1,63 % sur 25 ans. « Avec des OAT (Obligations Assimilables du Trésor) 10 ans toujours très bas, les emprunteurs peuvent bénéficier durant cet été de taux approchant les records historiques », précise Philippe Taboret, Directeur Général Adjoint du courtier. Cette tendance se poursuit pour le mois d’août, avec des taux pouvant aller jusqu’à 0,70 % sur 10 ans, 1,05 % sur 15 ans, 1,25 % sur 20 ans et 1,50 % sur 25 ans. « Sur certaines durées, les meilleurs profils peuvent bénéficier de conditions d’emprunt très proches des records », conclut Philippe Taboret. Le mois d’août laisse donc entrevoir une vraie reprise pour le second semestre 2018. Les évolutions de la rentrée de septembre permettront de confirmer ou d’infirmer cette tendance.

Les taux de crédit en août 2018

Durée Taux moyen
10 ans 1 %
15 ans 1,40 %
20 ans 1,60 %
25 ans 1,70 %

Les taux immobiliers varient fortement d'une région à l'autre

Si les taux de crédit sont particulièrement attractifs pour les ménages français, on constate des écarts importants selon les régions. Du côté des régions les plus attractives, on retrouve la Nouvelle Aquitaine, qui propose les taux les plus bas sur 10, 15, 20 et 25 ans, avec respectivement 0,70 %, 1,05 %, 1,25 % et 1,50 %. Elle est accompagnée par la région Auvergne-Rhône-Alpes sur 15 ans et par l’Occitanie sur 25 ans. La 2e place des taux les plus bas sur 20 ans est occupée par l’Auvergne-Rhône Alpes avec 1,30 %, tandis que cette seconde place est occupée par les Hauts de France et la Normandie sur 25 ans, avec 1,60 %. A contrario, la région Grand-Est est le mauvais élève de ce mois d’août, avec les taux les plus élevés : 1 % sur 10 ans, 1,30 % sur 15 ans, 1,50 % sur 20 ans et 1,75 % sur 25 ans. Elle est rejointe par la Corse, avec des taux similaires sur 10 et 20 ans (1,26 % sur 15 ans et 1,69 % sur 25 ans).

Carte France Taux Occitanie
Taux de crédit : l'Occitanie est la région la plus attractive de France. © Cafpi

Quid de la Bretagne ? 

La Bretagne fait aussi partie des régions proposant les taux les plus élevés avec des taux de 0,92 % sur 10 ans, 1,24 % sur 15 ans, 1,43 % sur 20 ans et 1,71 % sur 25 ans.